Manchester aime jouer avec les nerfs de ses fans. Après avoir battu la Juventus dans les dernières minutes lors du match précédent, les Mancuniens ont encore arraché une victoire dans le temps additionnel, contre les Young Boys (1-0). Cette victoire, acquise miraculeusement et dans la douleur, assure la qualification des hommes de José Mourinho pour les huitièmes de finale, en compagnie de la Juventus, victorieuse de Valence (1-0).
Premier League
Martial, une absence qui pose question
IL Y A 16 HEURES
Et il n'y a bien que ça à retenir de la soirée du côté des Red Devils. Malgré de bonnes intentions en première période, les Mancuniens ont fait preuve d'un manque de justesse technique criant. Sans Pogba ni Lukaku, sur le banc au coup d'envoi, c'est Rashford qui aurait dû se mettre en évidence. L'attaquant a eu une énorme occasion en début de match (5e), qui a frôlé la barre du portier suisse. Finalement, ce raté a été annonciateur de la soirée cauchemardesque qu'allait vivre le jeune avant-centre du soir, multipliant les tentatives hors cadre (27e, 45e, 56e, 67e).

La crispation, puis la libération

En seconde période, alors qu'on aurait pu s'attendre à plus d'intensité de la part de Manchester, la rencontre s'est équilibrée. Et les entrées simultanées de Pogba et Lukaku n'ont, presque, rien changé. Sans une superbe horizontale de De Gea (71e), les Young Boys auraient même pu prendre l'avantage dans cette rencontre. Finalement, c'est sous la bronca d'un Old Trafford exaspéré - et les chants de fans suisses electriques - que Fellaini, après une belle déviation de Lukaku de la tête, a fini par tromper Von Ballmoos (1-0, 90e+1).
Cette victoire dans les dernières secondes sauve les apparences et permet à Manchester de valider sa présence pour les huitièmes de finale avant même d'affronter Valence lors de la dernière journée. Si les coéquipiers d'Anthony Martial ne peuvent pas se satisfaire du contenu proposé, ils ont au moins assuré l'essentiel.
Premier League
Coutinho, premières étincelles et lueur d’espoir
HIER À 20:44
Transferts
Spiderman, Real à 11 ans et "Superclasico" : Alvarez, inclassable et convoité
12/01/2022 À 18:19