Les détracteurs de ce "Final 8" et les partisans de la théorie d'une C1 au rabais vont rapidement être à court d'arguments. Cette soirée du vendredi 14 août fera date dans l'histoire du football européen : le Bayern Munich a infligé au FC Barcelone (8-2) la plus lourde défaite de son histoire en Coupe d'Europe, au terme d'un match irréel et à sens unique. Qualifiés pour les demi-finales, les Bavarois ont confirmé leur grand statut de grand favori à la victoire finale. Prochaine étape pour eux : soit Manchester City, soit Lyon.

Bundesliga
Après le Bayern et Dortmund, Leipzig débute aussi par une victoire
20/09/2020 À 15:44

Les chiffres du soir sont aussi terrifiants que la claque reçue par les Espagnols ce vendredi soir. Le Barça a frappé 7 fois. Le Bayern a marqué 8 buts. Pourtant, pendant dix minutes, on a bien cru les Barcelonais à la hauteur de l'évènement. Luis Suarez a été le premier à se procurer une occasion (3e), Lionel Messi a touché le poteau sur coup franc (10e) et grâce à un centre de Jordi Alba détourné dans ses filets par Alaba (7e, 1-1), les Catalans ont même égalisé après l'ouverture du score de Thomas Müller (5e, 0-1). Mais derrière, ils n'ont pas pu faire grand-chose de plus face à un tel rouleau compresseur.

Lewandowski se rapproche de CR7

L'égalisation du Barça a en fait plutôt eu le don de piquer le Bayern, qui plantait trois fois en dix minutes dans la foulée. Ivan Perisic (21e, 1-2), Serge Gnabry (27e, 1-3) et Thomas Müller (31e, 1-4), pour le doublé, se sont chargés de tuer tout suspense avant la pause. Et même le but de Luis Suarez (57e, 2-4), censé relancer et redonner de l'espoir aux Catalans, n'a pas eu l'effet escompté malgré un enchaînement de haute voltige de la part de l'Uruguayen.

Puisque six minutes plus tard, Joshua Kimmich, grâce à un festival du jeune Alfonso Davies (63e, 2-5) sur la gauche de la surface, donnait à nouveau une marge de trois unités d'avance au champion d'Allemagne. Mais une soirée sans but de Lewandowski pour le Bayern n'est pas tout à fait une soirée réussie. Et le Polonais, de la tête à bout portant, ne manquait pas l'occasion de marquer pour la 14e fois cette saison en C1, pour se rapprocher du record de 17 buts détenu par Cristiano Ronaldo sur une édition en Ligue des champions (82e, 2-6).

Le doublé de Coutinho, tout un symbole

Symboliquement, c'est Philippe Coutinho, prêté par le Barça où il ne s'est jamais imposé, qui s'en est allé punir le club à qui il appartient pourtant d'un doublé cruel (85e, 2-7 et 89e, 2-8). Le Brésilien, au vu des circonstances, a eu la politesse de ne pas célébrer. Le naufrage est monumental pour le Barça, qui n'avait jamais encaissé autant de buts en C1 dans son histoire. L'été promet d'être mouvementé en Catalogne. Il promet d'être triomphant pour le Bayern, qui s'il reste à ce niveau dans les prochains jours à Lisbonne, ne devrait pas vraiment avoir de rival pour l'obtention du titre final...

Joshua Kimmich celebrates his goal against Barcelona

Crédit: Getty Images

Bundesliga
Le Bayern puissance 8
18/09/2020 À 20:02
Liga
Koeman a choisi : un trio Messi - Griezmann - Dembélé aligné pour le match amical du Barça
12/09/2020 À 17:04