Getty Images

Les notes : Des guerriers et l’astre Di Maria

Les notes : Des guerriers et l’astre Di Maria

Le 11/03/2020 à 23:46Mis à jour Le 12/03/2020 à 11:35

LIGUE DES CHAMPIONS – Au cœur d’un collectif très discipliné face à un Dortmund en panne d’idées, Angel Di Maria a distribué les caviars et fait basculer la rencontre sur ses inspirations. Bernat a confirmé qu’il était fiable dans les grands matches et Neymar a, comme à l’aller, marqué le but qu’il fallait. Les notes des Parisiens.

Keylor Navas : 5,5

Vigilant sur le coup franc puis sur une frappe dans un angle fermé de Sancho (36e, 38e), il a finalement vécu une soirée assez tranquille. Mais ses sorties dans les airs loin de sa ligne ont soulagé les Parisiens dans une fin de match crispante.

  • En bref… Solide.

Vidéo - Tuchel, le spectaculaire rachat

01:57

Thilo Kehrer : 6

Si Sancho s’est montré si discret, si Hazard n’a jamais pesé sur la rencontre, c’est d’abord parce que Kehrer a parfaitement cadré ses adversaires directs. Intraitable dans les duels, l’Allemand, avec très peu de minutes dans les jambes, a régné dans le combat et a même apporté sa contribution dans le camp adverse obtenant notamment un excellent coup franc en fin de match (84e).

  • En bref… On l’attendait fébrile, on l’a vu sûr de lui. Il a chassé les fantômes de Manchester.

Marquinhos : 7

Lui aussi fut précieux dans les airs et le duel. Le patron de la défense du PSG a parfaitement dirigé la manœuvre sans jamais paniquer. En capitaine, il n’a cessé de donner des consignes et a démontré sa grande fiabilité quand la pression monte. Et face à lui, Haalnd n'a pas existé.

  • En bref… Un roc.

Vidéo - "L’année du PSG ? Le tableau s'est ouvert mais l'ombre de l'annulation plane"

03:13

Presnel Kimpembe : 7

Son début de match un peu emprunté a inquiété mais le doute s’est rapidement dissipé. Kimpembe a sorti la tenue de combat ce mercredi pour contrôler, lui aussi, Halaand. Si son jeu au pied n’a pas apporté beaucoup de garanties et s’il s’est d’abord attaché à éloigner le danger plutôt qu’à construire, il a sauvé les siens à quelques reprises notamment sur cette semelle juste devant Haaland (22e). Bien sûr, ce ballon perdu face à Hazard devant sa surface (42e) rappelle qu’il ne doit jamais se relâcher. Mais c’est là le seul nuage d’une soirée réussie.

  • En bref… C’était lui O’Monstro.

Juan Bernat : 7,5

Un grand match. Au four, au moulin et partout ailleurs. A l’image du second but parisien. C’est lui qui récupère la balle au milieu de terrain et c’est lui qui est à la conclusion. Infranchissable et tranchant dans ses interventions sur son côté gauche, il a complétement anesthésié Sancho et Hakimi.

En bref… L'homme des très grands rendez-vous.

Bernat (PSG) face à Dortmund

Bernat (PSG) face à DortmundGetty Images

Leandro Paredes : 6

Il a apporté l’agressivité qu’il a manquée au PSG lors du match aller. Jamais dans l’économie, toujours dans le combat, il a parfois manqué d’audace balle au pied mais l’Argentin a, par son activité, donné un vrai supplément d’âme à ce onze.

  • En bref… Sa grinta fut capitale.

Idrissa Gueye : 7,5

Le Sénégalais s’est racheté après un aller raté dans les grandes largeurs. Il a donné le tempo dans la récupération, dans le pressing en se démultipliant. Véritable poison, il a complètement éclipsé le duo Witsel – Can, si précieux dans l’équilibre de Dortmund. Il s’est même permis de déclencher quelques situations chaudes à l'image de celle où il a trouvé Di Maria entre les lignes sur la première occasion de Cavani (25e).

  • En bref… Un spectaculaire rachat.

Angel Di Maria : 8

C’est bien lui l’homme le plus régulier de l’attaque parisienne et celui des grands rendez-vous du PSG. Il a d’abord adressé un sublime caviar pour Cavani (25e) avant de déposer le ballon sur la tête de Neymar (28e) pour l’ouverture du score. Sa défense sur Guerreiro ou Sancho ne l’a pas empêché de toujours se montrer dangereux dans ses orientations ou sur coup franc (54e). Et c'est encore lui qui décale Sarabia pour la seconde réalisation parisienne. On regrette simplement ce carton jaune récolté alors qu’il était sur le banc et qui le privera du quart de finale aller.

  • En bref… On insiste très souvent sur Neymar ou Mbappé mais Di Maria est au moins aussi important.

Remplacé par Layvin Kurzawa (80e)

Neymar : 7

C’est lui qui a montré la voie. En provoquant et en faisant preuve d’un grand sérieux dans ses tâches défensives. Son ouverture du score, pleine d’opportunisme, récompense sa grosse activité. Son troisième but de la tête pour le PSG.

  • En bref… Buteur à l’aller, buteur au retour : Neymar a pesé de tout son poids dans la qualification du PSG.

Vidéo - Des guerriers, comme Neymar, c'est ce qu'il fallait à ce PSG

02:51

Pablo Sarabia : 5,5

Très utile entre les lignes, il s’est montré décisif sur le second but parisien puisque c’est son centre que Bernat a prolongé dans le but allemand. L’Espagnol s’est montré très discipliné dans ses replis défensifs participant à la grande homogénéité du bloc parisien.

  • En bref…Pas clinquant mais précieux.

Remplacé par Kylian Mbappé (63e)

Edinson Cavani : 5

Il aurait pu regretter longtemps son face-à-face raté devant Bürki après un très bon appel (25e). Mais l’Uruguayen n’a cessé d’user la défense allemande et de la harceler après la pause. S’il n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, c’est parce qu’il n’a pas toujours fait les bons choix.

  • En bref… Discret face au but, utile sans ballon.
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313