Getty Images

Que deviens-tu Mathieu Valbuena ?

Que deviens-tu Mathieu Valbuena ?

Le 20/08/2019 à 23:43Mis à jour Le 21/08/2019 à 18:55

LIGUE DES CHAMPIONS - A bientôt 35 ans, Mathieu Valbuena n'a pas vraiment l'intention de raccrocher les crampons. Cet été, le meneur tricolore a signé en Grèce, à l'Olympiakos, club avec lequel il s'apprête à vivre une double confrontation intense contre Krasnodar en barrage (match aller à 21 heures mercredi soir). Inusable, "Petit Vélo" ?

"Le poids des années ne me touche pas." Il y a trois mois, à l'occasion d'une interview accordée aux journalistes de Téléfoot, Mathieu Valbuena affichait une forte confiance en lui malgré un âge avancé pour un footballeur professionnel (34 ans). "Je me sens très bien dans ma peau, dans mon football et je prends énormément de plaisir quand je suis sur le terrain", disait-il alors que son contrat à Fenerbahçe approchait de son terme.

Après deux saisons faites "de hauts et de bas" en Turquie - de son propre aveu, dans une lettre adressée aux supporters -, Valbuena a finalement choisi de démarrer un nouveau défi en ralliant la Grèce et plus précisément Le Pirée cet été. "Ça se passe super bien, c'est une belle ville, avec aussi beaucoup de passion autour de l'Olympiakos, confiait-il la semaine dernière au média footballclubdemarseille.fr. On est toujours du côté méditerranéen, ça me fait encore penser à Marseille, donc je ne suis pas dépaysé (sourire)."

Déjà titulaire, déjà décisif

Une ambiance bouillante, "un stade magnifique", dixit le principal intéressé, et nouveau départ, encore, voilà une partie des raisons qui ont poussé l'international tricolore (52 sélections, 8 buts) à tenter l'aventure hellène. Celui qui aura 35 ans le mois prochain arrive d'ailleurs à l'Olympiakos fort d'une expérience enrichissante vécue à Istanbul. Même si le "Fener" n'a pu faire mieux que deuxième et sixième ces deux dernières saisons, Mathieu Valbuena était, lui, devenu un joueur important de l'effectif, avec des statistiques individuelles sommes toutes honorables : 10 buts et 16 passes décisives en deux saisons de championnat.

Quatre fois titulaire lors des quatre matches préliminaires de C1 avec sa nouvelle formation cet été, le natif de Bruges a continué sur cette lancée avec déjà un but et deux passes : un penalty et deux centres brossés qu'il maîtrise encore parfaitement. Des gestes décisifs, contre les Tchèques du Viktoria Plzen (0-0, 4-0) et les Turcs de Basaksehir (0-1, 2-0), qui ont permis (entre autres) au vice-champion de Grèce d'atteindre les barrages de la Ligue des champions.

La dix-septième saison qui s'annonce pour Valbuena démarre ainsi sous les meilleurs auspices. Le trentenaire bien tassé a déjà marqué les esprits au Pirée et c'est pour l'instant le Guinéen Mady Camara, régulièrement titulaire la saison passée et six fois buteur en championnat, qui s'est transformé en doublure du Français. L'ancien milieu de terrain de l'AC Ajaccio a à chaque fois remplacé le nouveau venu de l'Olympiakos sur les quatre matches estivaux du club grec en C1.

Mathieu Valbuena, sous le maillot de l'Olympiakos, célèbre son but contre Basaksehir en tour préliminatoire de la Ligue des champions.

Mathieu Valbuena, sous le maillot de l'Olympiakos, célèbre son but contre Basaksehir en tour préliminatoire de la Ligue des champions.Getty Images

Un dernier tour de C1 pour "Petit Vélo" ?

Pedro Martins, l'entraîneur portugais de l'équipe hellène, aura de toute façon besoin d'un maximum de solutions pour valider le dernier ticket avant la phase de poules de la prestigieuse C1. Mercredi soir, et six jours plus tard, c'est face à la surprenante équipe de Krasnodar que Valbuena et consorts devront croiser le fer. Le troisième du dernier championnat de Russie a notamment créé la sensation au tour précédent en s'offrant le scalp du FC Porto (0-1, 2-3). Sacrée performance.

Proche de la fin de sa carrière, Mathieu Valbuena sait pour sa part qu'il s'agit là de l'une de ses dernières chances de participer à la meilleure compétition de football. Sa dernière apparition en C1 remonte d'ailleurs à la saison 2016-2017 avec Lyon, lui qui n'a en fait jamais participé à la compétition européenne avec un club étranger (Dinamo Moscou, Fenerbahçe). Ironie de l'histoire : la plus belle aventure de "Petit Vélo" dans la coupe aux grandes oreilles est un quart de finale perdu avec l'OM contre le Bayern Munich en 2011-2012, la saison de son but fou et crucial à Dortmund (2-3), au sein d'une poule dans laquelle figuraient également Arsenal et... l'Olympiakos.

Fier du chemin accompli, d'avoir su gagner sa place en pro, à l'OM et en équipe de France, Mathieu Valbuena se lance dans un possible dernier défi cette saison, fort aussi d'avoir su faire preuve d'un sacré mental. "Il n'y a pas que le talent dans le football, disait-il également en mai sur TF1. Il faut aussi croire en ses capacités, et y croire jusqu'à la fin." Reste à savoir quelle sera la date de cet épilogue pour le créateur tricolore et, surtout, ce qu'il sera encore capable d'accomplir d'ici là.

Mathieu Valbuena (à g.) célèbre avec Ruben Semedo sa passe décisive lors de Basaksehir-Olympiakos (0-1), en tour préliminaire aller de la C1.

Mathieu Valbuena (à g.) célèbre avec Ruben Semedo sa passe décisive lors de Basaksehir-Olympiakos (0-1), en tour préliminaire aller de la C1.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0