Il y a eu du spectacle un peu partout sur les pelouses d'Europe ce mardi soir. Et le Signal Iduna Park a assisté à l'une des rencontres renversantes de la soirée. Mené 2-0 à la mi-temps par l'Inter Milan, qui dominait de la tête et des épaules, le Borussia Dortmund s'est sublimé en seconde période pour finalement s'imposer dans le sillage d'Achraf Hakimi, auteur d'un doublé (51e, 77e). Les Allemands reviennent à un point du FC Barcelone, en tête du groupe F, alors que les Intéristes pointent à la troisième place et s'éloignent des huitièmes de finale à deux journées de la fin de la phase de poules.

Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34

Réaliser 45 premières minutes de haute volée. Etouffer son adversaire. Marquer deux buts, dont un au terme d'une séquence collective étourdissante pour marquer les esprits. Et finalement… perdre. L'Inter Milan a vécu cette expérience à Dortmund. Un peu comme un miroir de sa défaite au Camp Nou contre le Barça (2-1), il y a un mois. L'ouverture du score de Lautaro Martinez pour sanctionner une défense allemande pataude (0-1, 5e) puis le but de Matias Vecino (0-2, 40e) en conclusion d'une action mêlant maîtrise technique et coordination parfaite des déplacements, ne laissaient rien présager de la suite. Et pourtant…

Deuxième doublé en C1 pour Hakimi

Les hommes d'Antonio Conte ont tout simplement pris l'eau dans le second acte avec des vagues qui n'ont jamais cessé de déferler sur le but de Samir Handanovic. Le retour de Dortmund a été amorcé par Hakimi, latéral droit hyper offensif puisqu'il s'est retrouvé en position d'avant-centre pour réduire le score sur un centre de Mario Götze (1-2, 51e). L'international marocain, prêté par le Real Madrid depuis l'été 2018, aime la C1 cette saison. Après un premier doublé contre le Slavia Prague (0-2), le 2 octobre, il a récidivé en étant à la conclusion d'un une-deux avec Jadon Sancho (3-2, 77e). Peu commun, quand même, pour un défenseur.

Entre-temps, le Borussia avait égalisé avec Julian Brandt en profitant d'un relâchement de l'Inter sur une touche italienne (2-2, 64e). Cette victoire représente un véritable bol d'air frais pour Dortmund et son entraîneur Lucien Favre, qui commençait à être contesté. Et elle intervient au bon moment avant d'affronter, samedi (18h30), un Bayern Munich encore secoué par la fin de l'aventure avec Niko Kovac. Sur le plan européen, le club de la Ruhr peut même rêver secrètement de terminer premier de son groupe. Dans trois semaines, c'est un déplacement à Barcelone qui se profile, et vu comment le Barça balbutie son football (comme le montre son match nul sans saveur contre Prague (0-0) mardi) et a été secoué au match aller (0-0), à la mi-septembre…

Transferts
Chelsea frappe fort et s'offre Harder
01/09/2020 À 18:36
Bundesliga
Tout sauf une surprise : Lewandowski élu joueur de l'année en Allemagne
30/08/2020 À 11:53