Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Cette citation bien connue peut s’appliquer à de nombreux clubs de foot, bien souvent dépendants d’un joueur, d’un métronome, d’un leader. Il serait bien réducteur d’appliquer ce proverbe au Bayern Munich, tant le champion d’Allemagne en titre possède un effectif de qualité et des joueurs performants à chaque ligne.
Mais si le club bavarois possède une force de frappe quasi incomparable en Europe, c’est en très grande partie grâce à un homme : Robert Lewandowski. Et les statistiques parlent pour lui : l’attaquant polonais, qui aurait sans grand doute remporté le dernier Ballon d’Or si la cérémonie n’avait pas été annulée par la pandémie mondiale, a inscrit 42 buts depuis le début de la saison 2020/2021. Des chiffres stratosphériques qu’on lit d’habitude à la fin de la saison, et non à l’aube du mois d’avril.
Ligue des champions
Neymar : "C'est la saison où je me sens le plus heureux"
27/04/2021 À 11:57

Retrouvailles Choupo-PSG ?

Pendant les quatre prochaines semaines, le Bayern Munich sera donc privé de sa superstar. Et c’est une bien mauvaise nouvelle pour le club bavarois au vu de son calendrier au mois d’avril : en l’espace de 14 jours, Flick et ses hommes se déplacent sur la pelouse de Leipzig (2e de Bundesliga), Wolfsburg (3e) et affrontent à deux reprises le Paris Saint-Germain en quart de finale de la Ligue des champions. Un point d’étape crucial qui se fera donc sans Robert Lewandowski.
Sur le plan tactique, Hansi Flick semble avoir deux options qui s’offrent à lui pour remplacer l’attaquant polonais. Il peut tout simplement le remplacer numériquement par l’ancien Parisien Eric-Maxim Choupo-Moting. Décisif lors du Final 8 avec le PSG face à l’Atalanta, le Camerounais a livré des prestations de qualité depuis qu’il a signé en Bavière. Ou alors, le tacticien pourrait décider d’aligner Serge Gnabry à la pointe de l’attaque bavaroise, et de titulariser en soutien de l’Allemand un alléchant trio Sané-Müller-Coman.

Choupo-Moting en Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Une absence inestimable

Mais l’absence de Lewandowski ne se fera pas uniquement sentir sur la feuille de match. Au-delà de ses très nombreux buts marqués depuis le début de la saison toutes compétitions confondues, l’apport du Polonais dans le jeu du Bayern Munich est inestimable. Excellent par ses passes, ses remises, ses déplacements et sa participation dans la construction, « RL9 » pèse énormément dans le collectif bavarois. Et ce bien au-delà de par sa finition clinique.
Pour Paris, l’absence de Robert Lewandowski change forcément la donne, notamment pour la charnière centrale Marquinhos-Kimpembe. Les deux hommes n’auront pas à défendre sur le meilleur attaquant du monde. Il ne faudra pas baisser la garde pour autant, loin de là, surtout que Choupo-Moting a prouvé l’été dernier qu’il savait se montrer décisif dans les matches couperets. Et, surtout, le Bayern Munich dégage une force collective depuis un an et demi qui pourra sans doute compenser l'absence de Lewandowski. Aucun équipe en Europe ne semble aussi sûre de sa force.
Mais l’absence d’un joueur clé côté bavarois fait forcément les affaires du PSG. Surtout quand on sait que Leandro Paredes sera suspendu pour le match aller, et que Verratti est lui pour le moment incertain.

PSG, Bayern, City : Qui va passer en demies et qui va aller au bout ? Nos paris

Ligue des champions
Fin de C1 dans le flou pour Paris : les demi-finalistes potentiellement exclus, le Bayern repêché ?
19/04/2021 À 17:21
Ligue des champions
Côté Bayern, Goretzka et Hernandez "disponibles" pour le retour à Paris
12/04/2021 À 13:06