Le grand retour de Rudi Garcia en Italie. Si l'entraîneur de l'OL sera épargné par les sifflets et les insultes de l'Allianz Stadium (à huis clos), vendredi, lors du huitième de finale retour de Ligue des champions face à la Juventus Turin, l'ancien entraîneur de l'AS Rome compte bien terminer le travail du match aller (1-0) pour pousser vers la sortie son ex-meilleur ennemi. Conscient des forces de la Vieille Dame, Garcia assure ce mercredi "viser le Final 8".

"Ce serait un exploit, mais on défendra notre score de l'aller, confie-t-il à La Gazzetta dello Sport. Nous n'allons pas défendre pendant tout le match, on va devoir tout faire pour marquer. Si on y parvient, ce sera compliqué de nous éliminer (...) Nous sommes outsiders et la Juve est la grande favorite, car elle est construite pour remporter la C1, notamment depuis l'arrivée de Cristiano Ronaldo. Mais nous avons 50% de chances de nous qualifier."

Ligue des champions
Ça donne quoi le documentaire consacré au PSG sur Amazon Prime ?
18/09/2020 À 17:31

"Nous allons devoir vendre les meilleurs"

Concernant la récente défaite des siens face au PSG, en finale de la Coupe de la Ligue, Garcia n'y a pas vu que des mauvaises choses. "Disputer 120 minutes contre l'attaque du PSG sans prendre un but, c'est un bon signe, estime-t-il. Et nous n'avons pas passé tout notre temps dans la surface. Nous avons eu la même possession de balle, on a fait plus de tirs qu'eux. On a juste manqué de rythme." Interrogé sur la possibilité d'aligner une défense à trois face à la Juve, l'entraîneur des Gones ne l'exclut pas. "Nous avons utilisé ce schéma à l'aller et contre le PSG. Ce n'est pas un hasard si tous les poursuivants de la Juve ont décidé de l'adopter."

Sarri craint l'OL, "impressionnant" face au PSG

Enfin, questionné sur le choix des instances de ne pas reprendre la Ligue 1 en raison du contexte sanitaire, Rudi Garcia déplore que "tous les autres championnats ont repris sauf celui français". "Cela veut dire que nous avons pris cette décision trop tôt, assure le coach de l'OL. Nous aurions dû attendre de voir ce que les autres faisaient. Il fallait plus de dialogue entre les Ligues et l'UEFA. Chez nous (en France, NDLR), le problème sera économique. On a perdu beaucoup de millions et ce que tout le monde va faire, sauf peut-être le PSG, sera de trouver ces millions. Ils vont devoir vendre les meilleurs (joueurs). Dès que le mercato va ouvrir, on va perdre beaucoup de joueurs et nous allons encore plus nous affaiblir. La chose incroyable, c'est que tous les pays ont continué leur saison à huis clos, alors que nous, on a décidé de l'interrompre puis la reprendre avec 5.000 spectateurs en finale de la Coupe de la Ligue. Vous savez me dire pourquoi ? "

Ligue des champions
"Moi, je l'aurais mis dans les filets" : Blatter ironise sur le tir manqué de Mbappé en finale
28/08/2020 À 09:18
Ligue des champions
Le monde d'après sans les idoles d'avant
25/08/2020 À 10:34