7%. Le chiffre fait froid dans le dos. Même si le PSG sait bien que ces statistiques sont là pour être démenties pour l'avoir appris à ses dépens ces dernières années en Ligue des champions, il a de quoi faire frissonner plus d'un supporter parisien. Paris est clairement au pied du mur après sa défaite (2-1) à l'aller au Parc de Princes face à Manchester City en demi-finale de la C1. Et si on se fie à l'historique en Coupe d'Europe depuis 1970-71, les champions de France peuvent se faire du mauvais sang : seuls 7% des clubs battus chez eux 2-1 à l'aller se sont qualifiés. C'est maigre.
Les exploits des clubs tricolores qui sont parvenus à se remettre d'une défaite à domicile à l'aller en Europe sont d'ailleurs rares. Très rares même. Il y en a eu bien sûr comme la qualification aussi renversante qu'historique du FC Metz contre le FC Barcelone en seizièmes de finale de la Coupe des coupes 1984-85 (ndlr : défaite 2-4 à Saint-Symphorien puis victoire 1-4 au Camp Nou) ou encore dans une moindre mesure Marseille contre Twente en Coupe UEFA 2008-09 (ndlr : 0-1 au Vélodrome puis 1-0 à Enschede avant une victoire aux tirs au but). Mais cela n'arrive pas tous les ans. Et ce n'est pas vraiment rassurant. Mais faut-il vraiment se fier au passé cette fois-ci ? Pas vraiment. Et pour de multiples raisons.
Cette saison atypique en raison de la pandémie du Covid-19 change déjà un peu la donne sur l'avantage habituel de jouer à domicile. Et si certaines études démontrent que cela n'a pas tout bouleversé dans le monde du football ces derniers mois, l'absence de spectateurs pèse forcément pour ce genre de choc européen où l'air se raréfie. L'ambiance n'est pas la même. Et la pression sur l'adversaire aussi.
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
IL Y A 12 HEURES

Cette saison, Paris aime plus voyager que recevoir

Le meilleur exemple est d'ailleurs cette formation du PSG, qui s'est montrée bien fébrile au Parc des Princes cette saison sans le soutien de ses fidèles. Sur ses terres, Paris n'avait même jamais été aussi accueillant lors d'un même exercice (ndlr : 8 défaites toutes compétitions confondues) depuis 2006-2007. Et cette campagne européenne illustre parfaitement ce mal de l'hôte parisien avec le nul contre le Barça en huitièmes de finale à l'issue d'un match non maîtrisé (1-1) et surtout les défaites face au Bayern Munich (0-1) en quart de finale et contre City (1-2) en demies. Jouer à domicile n'est donc pas forcément un gage de sérénité, même si City n'a de son côté pas encore perdu cette saison en Europe dans son enceinte.
Pour se rassurer en voyant ce terrible 7%, les supporters parisiens peuvent aussi se raccrocher aux exploits de leurs protégés hors de leurs bases. Car les coéquipiers de Kylian Mbappé aiment voyager ces derniers mois. Sur les pelouses hostiles et non des moindres (Camp Nou, Allianz Arena), ils ont même pris la bonne habitude de régaler leurs supporters devant leurs écrans. Ils exploitent alors à la perfection leur force de frappe grâce à leurs talents en se projetant dans le dos des défenses adverses pour faire mal. "Ils ont marqué quatre buts à Barcelone (4-1) et trois à Munich (3-2)", a d'ailleurs tout de suite rappelé à l'issue du match aller, Pep Guardiola.
Si le PSG n'a jamais gagné contre Manchester City en Coupe d'Europe (ndlr : 2 nuls, 2 défaites), Neymar and co ont d'ailleurs déjà ramené une victoire de Manchester cette saison. Mais c'était face au voisin, United (1-3) en poules. L'histoire sera bien sûr tout autre face aux Citizens, solides leaders de Premier League. Mais cela peut inspirer des Parisiens bien conscients que ce 7% ne veut pas forcément dire grand-chose cette saison en Europe. Surtout pour une équipe qui se délecte de venir jouer les trouble-fête loin de chez elle ces derniers mois. "On a tout ce qu'il faut pour renverser la situation", a déjà prévenu Marquinhos.

Là où tout a commencé : Mbappé espère retrouver l'Etihad Stadium, 4 ans après

Ligue 1
Lewandowski tenté par le PSG ? En Allemagne, on n'y croit pas… pour le moment
IL Y A 18 HEURES
Ligue 1
30% de défaites au Parc : Paris aura pourri sa saison à domicile
HIER À 23:17