C’est aussi ça, un nouveau coach. Un message renouvelé et une vision différente. Ce samedi, après la victoire probante signée face à Brest en 16e de finale de Coupe de France (0-3), tout le PSG s’est évidemment tourné vers mercredi, et ce 8e de finale retour de Ligue des champions face au Barça. Et l’Argentin l’a joué serein et sûr de la force des siens.
"Cela fait deux mois que je suis en France, je vois qu'il y a une certaine panique par rapport à certains matches, certaines blessures, a-t-il expliqué, presque surpris du climat qui règne autour de son club. Nous n'avons aucun conditionnement sur ce qu'il faut faire, ne pas faire (avant Barcelone). On a un plan à suivre". Forcément, le message était déjà arrivé jusqu’à ses troupes.
Ligue des champions
Benfica, Berne et Malmö qualifiés pour la phase de groupes
24/08/2021 À 20:59

Un PSG à la sauce Tottenham ? Pochettino veut "créer une âme et une envie pour l'équipe"

Petit à petit, le groupe devient plus fort
Dans la foulée, c’est Abdou Diallo qui est venu répondre aux journalistes. Avec une verve qu’on ne lui connaissait pas forcément. La question fut simple : le PSG pense-t-il à la possibilité d’une nouvelle remontada, quatre ans après ? "Rhoo... Vous nous saoûlez avec la remontada !, a-t-il lâché naturellement, comme un cri du cœur. C'était avant, il y a des nouveaux joueurs, c'est totalement autre chose. Il n'y a pas de stress par rapport à ça".

Pressing haut, le dada de Pochettino ? "Ooooh oui, on le bosse beaucoup", sourit Diallo

Si Paris est aussi serein, c’est aussi parce que Pochettino pourra compter sur un groupe en progression ces dernières semaines, notamment sur le plan athlétique. "On approche de notre meilleure condition physique", s’est-il d’ailleurs réjoui à notre micro. "Je suis content du rendement de l'équipe, a-t-il poursuivi en conférence de presse. La victoire nous qualifie au tour suivant, c'était l'objectif. Petit à petit, on intègre plus de joueurs, le groupe devient plus fort, et ça élève la compétitivité".
Pour que cela continue, le club a également décidé d’une mise au vert avant ce grand rendez-vous : "Je n'aime pas les mises au vert, mais nous pensons que c'est nécessaire, pour éviter les problèmes de virus, de gastro, pour avoir de la concentration, a-t-il encore détaillé. C'est une bonne opportunité pour être ensemble. Nous referons des mises au vert si le groupe en a besoin". Cela voudrait dire que le PSG a réussi à passer l’obstacle Barcelone. Dans le calme et sans "panique".

"Le PSG est l'une des meilleures équipes d'Europe en contre-attaque"

Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33
Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55