ALFRED GOMIS : 6

Une soirée forcément frustrante pour le portier qui a encaissé trois buts sur les quatre tirs cadrés de Chelsea. Un peu court sur le premier penalty transformé par Werner (10e), il ne peut absolument rien sur le second (41e) comme sur le but à bout portant d'Abraham (50e). Il a en revanche remporté son duel face à Giroud pour éviter une addition encore plus lourde (74e) et a globalement dégagé une réelle autorité devant sa cage en se montrant réactif.

Ligue des champions
L'antisèche : Leçons amères des "petits" de la C1
04/11/2020 À 23:04
  • En bref : Celui qui gardait la cage de Dijon il y a quelques semaines apprend très vite.

En Europe, Rennes a de quoi se sentir lésé... et ça ne date pas d’hier

HAMARI TRAORÉ : 5

Il devait tenir Werner dans son couloir droit et a rempli sa première mission avec détermination pour souvent éteindre l'Allemand. Le Malien s'est également beaucoup montré sur le plan offensif en multipliant les appels dans le dos de Gboho puis de Doku même si ses centres ont rarement trouvé preneur.

  • En bref : Une grosse débauche d'énergie qui a nui à sa précision.

DAMIEN DA SILVA : 6

Le capitaine rennais a encore donné le ton en faisant preuve de sérénité dans ses relances d'autant que les visiteurs ont clairement voulu repartir proprement de derrière. Impeccable dans son placement défensif et ses interventions dans sa surface, il a sauvé les siens en taclant aux six mètres devant Werner pour empêcher Rennes de prendre une trop sévère punition (67e) mais n'avait pas cadré sa tête au second poteau sur un coup franc venu de la droite (53e).

  • En bref : Un capitaine courage qui a empêché le navire de sombrer totalement.

Le capitaine rennais Damien Da Silva porte le ballon devant Tammy Abraham lors du match de Ligue des champions entre Chelsea et Rennes

Crédit: Eurosport

NAYEF AGUERD : 4

Le Marocain n'a pas dégagé la même assurance que son compère de la charnière centrale. En manque d'autorité dans les duels, il est devancé par Abraham sur le troisième but londonien et a manqué quelques passes faciles en se précipitant face au pressing adverse.

  • En bref : Un manque d'expérience qui se paie à ce niveau.

HENRIQUE DALBERT : 2

Difficile de réaliser un match plus désastreux. Avec un premier penalty rapidement concédé pour une faute sur Werner (9e) puis un second plus sévère pour une main en contrant d'abord une frappe d'Abraham du tibia droit (38e), le Brésilien a complètement plombé son équipe. Pas aidé par l'arbitre, il a en plus reçu deux avertissements et laissé ses partenaires à dix pour une mission qui devenait impossible. Quelques montées intéressantes mais beaucoup trop faible défensivement.

  • En bref : Après une telle contre-performance, il peut s'inquiéter pour sa place dans le onze.

BENJAMIN BOURIGEAUD : 3

Aligné à droite d'un milieu à trois, il s'est moins dépensé que ses partenaires et n'a pas réussi à compenser par sa justesse technique avec des choix souvent trop neutres. Il a régulièrement manqué de précision dans ses coups de pied arrêtés qui auraient pu permettre à Rennes de se relancer.

  • En bref : Bien trop tendre.

STEVEN NZONZI : 6

Malgré son allure nonchalante, il a répondu présent dans l'engagement au milieu de terrain et remporté de nombreux duels. Il a surtout orienté le jeu breton de manière appliquée et lucide. L'armada londonienne ne lui a pas fait peur et il n'a pas hésité à répondre à ses adversaires notamment le teigneux Mason Mount. Remplacé par Clément Grenier (62e).

  • En bref : Un point d'appui incontournable.

L'arbitre de Chelsea - Rennes calme Mason Mount et Steven N'Zonzi

Crédit: Eurosport

JAMES LEA-SILIKI : 5

Pour son troisième match de la saison, le second en Ligue des champions, il n'a pas ménagé ses efforts à la récupération. Il s'est aussi montré disponible même s'il n'a pas réussi à créer beaucoup de décalages. Il a fini par payer sa débauche d'énergie en fin de première période en manquant de rigueur dans son replacement avant d'être remplacé par Truffert à la reprise pour pallier l'expulsion de Dalbert (46e).

  • En bref : Encore un peu court.

ADRIEN TRUFFERT : 5

La révélation du début de saison rennais a forcément marqué des points ce mercredi soir. L'arrière gauche de 18 ans n'a pas brillé en seconde période mais sa copie sérieuse contraste forcément avec celle de Dalbert. Malgré son jeune âge et un scénario difficile, il a montré de l'envie.

  • En bref : Son ascension sera plus rapide que prévue.

YANN GBOHO : 6

Préféré à la pépite Doku pour occuper l'aile droite, le joueur de 19 ans a montré qu'il méritait largement sa titularisation. Volontaire et percutant, il a su repiquer dans l'axe à plusieurs reprises pour permettre à Traoré de centrer ensuite. Il a surtout fait preuve d'un véritable caractère et pris ses responsabilités. Remplacé par Romain Del Castillo (62e).

  • En bref : Dommage que tous ses coéquipiers n'aient pas montré la même envie.

Le Rennais Yann Gboho à la lutte avec Ben Chilwell lors du match entre Chelsea et Rennes

Crédit: Eurosport

SERHOU GUIRASSY : 4

Du travail mais très peu de résultat pour l'avant-centre qui affiche certaines limites techniques pour la Ligue des champions. Il s'est efforcé de jouer son rôle de pivot mais n'a pas pesé sur la paire Zouma-Thiago Silva et ne s’est jamais montré dangereux dans la surface adverse en raison de son manque de vivacité. Remplacé par Adrien Hunou (76e).

  • En bref : Après ses débuts tonitruants en septembre, sa disette d'octobre se prolonge.

MARTIN TERRIER : 3

S'il est l'un des rares Rennais à avoir déjà connu la Ligue des champions, cela ne s'est pas du tout vu sur la pelouse de Stamford Bridge. L'ancien Lyonnais s'est caché sur son côté gauche et n'a pas su donner de solutions à Dalbert. Il a en plus souvent joué à contre-temps et perdu plusieurs ballons intéressants dans le camp adverse. Remplacé par Jérémy Doku (62e).

  • En bref : Il devait montrer la voie mais n'avait pas de boussole.
Ligue des champions
Rennes, une lourde défaite et quelques frustrations
04/11/2020 À 21:54
Ligue des champions
Des recrues loin du compte mais un sursaut attendu : Rennes à la croisée des chemins
IL Y A 10 HEURES