Maxime Battistella : Manchester City - PSG 2-1

"Tout va très vite en football." La formule est éculée et son intérêt limité, mais force est de constater qu’elle correspond bien à la tendance entre le PSG et Manchester City. A la pause de la demi-finale aller, dans la foulée d’une première période aboutie et du succès face au Bayern Munich en quart, tous les feux étaient au vert côté parisien. Oui mais voilà, 45 minutes de souffrance et deux buts évitables ont suffi pour transformer cet optimisme en pessimisme.
Certes, le club de la capitale a fait ses plus grandes performances à l’extérieur cette saison, à Manchester, Barcelone et Munich. Mais il n’avait jamais eu alors la pression d’un résultat à renverser. Et puis, surtout, il avait pu compter sur un Kylian Mbappé au sommet de sa forme.
Ligue des champions
Benfica, Berne et Malmö qualifiés pour la phase de groupes
24/08/2021 À 20:59
On le sait désormais, ce ne sera pas le cas car l'attaquant parisien va débuter sur le banc au coup d'envoi. Autre problématique, la confiance habite désormais les rangs de Citizens apparus sûr de leur force en seconde période au Parc. Le défi semble trop dur à relever, et ce ne sont pas les statistiques (7 % de chances de se qualifier) qui me convaincront du contraire.

Kylian Mbappe (PSG)

Crédit: Getty Images

Raphaël Brosse : Manchester City - PSG 1-2 (victoire du PSG aux tirs au but)

Le PSG avait reçu le FC Barcelone en s’appuyant sur un net avantage. Il avait ensuite accueilli le Bayern Munich avec une mince - mais finalement salvatrice - avance. Mardi, en revanche, il lui faudra combler un retard. Cette posture, celle d’une équipe condamnée à l’exploit, semble très bien seoir à la formation parisienne. Qui dispose, dans ses rangs, d’atouts à même de renverser les situations les plus mal embarquées.
Pour espérer rallier la finale, les hommes de Mauricio Pochettino devront marquer au moins deux fois. Gageons qu’ils y parviendront, avec ou sans Kylian Mbappé, sur le banc au coup d'envoi. Mais Manchester City ne restera sans doute pas muet, et il ne paraît pas impossible que les deux formations doivent poursuivre leur explication durant la prolongation. Voire jusqu’aux tirs au but, lors desquels Keylor Navas pourrait une nouvelle fois faire des merveilles.

Louis Gilles : Manchester City - PSG 1-1

Le PSG est dos au mur. Moins d'une semaine après leur défaite quelque peu surprise au Parc des Princes, les Parisiens vont devoir marquer au moins deux buts pour espérer se qualifier. En face, les hommes de Guardiola peuvent accéder à la première finale de C1 de leur histoire, et auront aussi une importante pression au coup d'envoi. Une ouverture du score hâtive des Citizens paraît possible, contre un PSG qui sera peut-être un peu dépassé par l'enjeu et pas forcément concentré d'entrée.
Dès lors, la donne sera déjà différente pour les partenaires de Neymar. Après une égalisation en seconde période, les hommes de Pochettino devraient pousser et mettre toutes leurs forces dans la bataille. Mais il y a avec ce City là quelque chose de différent, comme une bonne étoile du côté anglais, et une défense jeune, mais très solide. Le PSG, usé physiquement par l'enchaînement des matches, devra se montrer bien plus efficace que lors de ses deux dernières sorties européennes pour me faire mentir. Match nul et qualification de City, c'est mon pronostic pour ce mardi soir.

Neymar of Paris Saint-Germain reacts during the UEFA Champions League Semi Final First Leg match between Paris Saint-Germain and Manchester City at Parc des Princes on April 28, 2021 in Paris, France.

Crédit: Getty Images

Clément Lemaitre : Manchester City - PSG 2-1

Pour tenter de renverser la vapeur à l'Etihad Stadium, le PSG a besoin que Neymar et Kylian Mbappé soient au top de leur forme. Le Brésilien devra proposer une copie au moins similaire à celle rendue à Manchester United l'automne dernier ou à Munich en avril.
Victime d'une blessure à un mollet à l'aller, qui l'a contraint au forfait samedi contre Lens, Kylian Mbappé va lui débuter sur le banc et peu probable qu'il soit au meilleur de sa forme s'il joue ce soir.
Ainsi, Manchester City, qui a l'avantage au score et sur le plan psychologique, devrait en profiter. Outre Kevin De Bruyne ou Riyad Mahrez, Pep Guardiola pourra également compter sur Sergio Agüero, qui a marqué le week-end dernier pour la première fois depuis le 13 mars contre Fulham, sur le plan offensif.

"Manchester City a pris une belle option en vue du triplé"

Guillaume Maillard-Pacini Manchester City 2-2 PSG

Quitte ou double. Demain, il n'y aura aucune autre issue pour le PSG. C'est un "all in" qu'il va falloir faire à l'Etihad. Dos au mur après le score de l'aller (1-2), les hommes de Mauricio Pochettino vont devoir gagner par au moins deux buts d'écart pour viser la finale de C1. Et on le sait, ils sont souvent plus à l'aise à l'extérieur. Il va donc falloir créer, inventer et attaquer. Neymar sera à la baguette et parvient toujours à se sublimer sur la scène européenne. Vu que Mbappé débutera sur le banc, le Brésilien va devoir porter l'équipe sur ses épaules.
Une certitude : le match devrait être plus ouvert qu'à l'aller. Et le PSG ne devra pas se laisser endormir par la possession de City. Pep Guardiola sait aussi qu'il y aura probablement des espaces en contre, son adversaire étant contraint de se découvrir pour marquer. Mardi soir, on devrait donc avoir des occasions et des buts. Mais on imagine mal City laisser passer sa chance de rejoindre la finale. Résultat final : 2-2.

Arthur Merle : Manchester City - PSG 1-1

Manchester City est devant au score et ça, c’est tout sauf une bonne nouvelle pour le PSG. Mardi, les Citizens auront toutes les raisons de garder le ballon, peut-être encore plus que d’habitude s’ils le peuvent. Inutile de rappeler que les hommes de Pep Guardiola savent le faire. Parfois à l’excès, diront certains. Mais un double-constat s’impose : le Manchester City version 2020-2021 concède très peu d’occasions dans le jeu et préférera, huit fois sur dix, repartir sur une phase de construction que de se jeter en contre quand il récupérera le ballon dans sa moitié de terrain.
Je ne m'attends donc pas à un feu d'artifice. Si le club mancunien affiche son visage de la seconde période au Parc, je vois même une rencontre assez pauvre en occasions franches. Mais il y aura suffisamment de talents sur la pelouse et de qualité sur coups de pied arrêtés pour que rencontre fermée ne rime pas avec score vierge. Et puis, le PSG devra se livrer. Mais je vois City réussir à gérer.

Ecroulement face à City, Mbappé forfait et résidus de Covid : Le PSG est-il en surchauffe ?

Laurent Vergne : Manchester City - PSG 2-1

Incapable de se montrer dominateur au Parc (nul contre le Barça, défaites face au Bayern et à City), le PSG n'avait jusqu'ici pas payé l'addition de ses errements à la maison parce qu'il avait eu la riche idée de faire la différence à l'aller au Camp Nou puis à l'Allianz Arena. la donne est différente cette fois. Le champion de France s'est pris les pieds dans son propre tapis lors de la première manche et se retrouve dos au mur, condamné à un exploit qui entrerait à coup sûr parmi les plus grands de l'histoire européenne des clubs français.
Des opportunités, Paris en aura plus que probablement. Même avec un Mbappé qui débutera depuis le banc de touche, il peut marquer à l'Etihad. Mais le contexte semble idéal pour les hommes de Pep Guardiola, qui, sauf très mauvaise entame, devraient bénéficier d'espaces croissants au fil des minutes. Le PSG devra se montrer courageux, cohérent, solidaire, lucide et efficace. C'est peut-être beaucoup lui demander pour une seule soirée, face à un tel adversaire. Il aura peut-etre l'occasion d'y croire mercredi soir. Mais difficile d'imaginer ce City-là passer à côté de son destin. Malheureusement pour Paris, tout s'est probablement joué lors du deuxième acte au Parc.

Maxime Dupuis : Manchester City - PSG 2-2

Après les scénarii des deux manches disputées face au FC Barcelone, des 180 minutes jouées face au Bayern Munich et aux deux mi-temps du Parc de la semaine dernière, on serait bien embêté d'avoir un avis définitif sur la question suivante : le PSG va-t-il le faire ? Il peut, assurément. C'est déjà un début. Les hommes de Mauricio Pochettino ont en tout cas montré qu'ils en avaient les moyens durant quarante-cinq minutes d'un très très très haut niveau, mercredi. Problème, il en faudra 90 de cet acabit là, ce mardi soir à l'Etihad.
Le PSG va se retrouver face à une équipe qui a soufflé ce week-end et qui, surtout, surfe sur une vague de confiance XXL après sa victoire au Parc des Princes. Jamais, Manchester City n'a été aussi proche d'une première finale de Ligue des champions. Et Pep Guardiola n'a plus goûté à ça depuis… 2011, autant dire : une éternité. Mardi, c'est son équipe qui va monopoliser le ballon et contrôler les événements quand le PSG sera dans la peau du chasseur et tentera de faire tourner les choses au chaos. Ça tombe bien, c'est cette situation qui va le mieux au teint des Parisiens. Mais il faudra que Paris règle la mire parfaitement et qu'il compose avec l'absence de Mbappé au coup d'envoi. Marquer au minimum deux fois sur la pelouse de Manchester City, ça ressemble à une mission plus que compliquée mais dans les cordes du PSG. Mais marquer deux fois et garder City dans le rétro, ça fait beaucoup. Possiblement trop.

"Pochettino a fait du Tuchel et plombé le PSG"

Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33
Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55