Keylor Navas : 5

Son énorme arrêt face à Haidara, dans la foulée de l’ouverture du score parisienne, a permis aux siens de garder la mainmise sur une grande partie de la première période. Il sauve également une mauvaise passe en retrait de Herrera et ne peut que dévier le penalty de Forsberg.

Ligue des champions
L'antisèche : Ce PSG est déjà diminué, si Tuchel l'affaiblit davantage…
04/11/2020 À 23:20
  • En bref : Sa parade vaut un but.

Alessandro Florenzi : 4

Dans la foulée de la superbe parade de Navas en début de match, c’est lui qui se sacrifie devant Angelino pour l’empêcher d’égaliser. L’Italien a par ailleurs tenté d’apporter le surnombre sur quelques percussions, surtout en seconde période. Mais ce fut limité et Angelino lui a fait mal dans son couloir. Remplacé par Rafinha (84e).

  • En bref : Une bonne volonté insuffisante.

La situation de Tuchel est-elle intenable ? "Si c’est pour continuer sept mois comme ça…"

Danilo Pereira : 3

Présent dans les airs, le Portugais a commencé par un enchaînement d’interventions bien senties, grâce à une bonne lecture des trajectoires. Mais son placement n’est pas bon sur l’égalisation, puisqu’il se décale à droite alors que deux joueurs sont déjà sur le porteur. Il couvre ensuite grossièrement Forsberg sur l’action amenant le penalty du deuxième but. Deux erreurs qui coûtent très cher.

  • En bref : Pas les réflexes d’un défenseur central.

Danilo Pereira (PSG)

Crédit: Getty Images

Presnel Kimpembe : 2

Averti très tôt pour un tacle trop engagé et en retard, Kimpembe a défendu en reculant, notamment face à Olmo, et s’est raté sur la première occasion allemande. Sa main permet à Leipzig d’obtenir le penalty transformé par Forsberg, puis il est proche d’en concéder un deuxième sur un tacle par derrière très risque. Son deuxième tacle par derrière, toujours sur Poulsen, en toute fin de rencontre, lui vaut un second jaune plus que logique.

  • En bref : Une soirée à oublier.

Layvin Kurzawa : 3,5

Le danger est plusieurs fois venu de son côté, notamment à cause d'un Nkunku en forme, et Kurzawa n’a pas toujours su comment le gérer. Offensivement, ses montées ont été bien trop timides ou avortées par des passes dans le mauvais tempo. Une intervention très maladroite avant de céder sa place à Bakker (73e).

  • En bref : Pas au niveau mercredi.

Ander Herrera : 5

L’Espagnol a été précieux dans le harcèlement et a participé à la domination parisienne au milieu de terrain durant le premier acte. Sa passe en retrait aurait toutefois pu coûter cher avant la pause, et il est apparu beaucoup plus effacé au retour des vestiaires, à l’image du collectif parisien. L’ancien de Manchester United a eu le mérite de ne pas complètement plonger.

  • En bref : Le meilleur milieu parisien.

Marquinhos : 4

Omniprésent en début de match, le Brésilien a donné le tempo dans l’agressivité. Mais sur l’égalisation, son placement n’est pas bon : il est trop bas (certes pour compenser les mauvais placements de Herrera et Danilo) et tarde donc à sortir sur Nkunku, qui a tout le temps de frapper. Pour lui aussi, le retour des vestiaires fut très compliqué.

  • En bref : Un comportement de défenseur central qui s’est payé cher sur l’égalisation.

Idrissa Gueye : 3

Lui aussi a abattu un très gros travail dans le pressing en début de rencontre, avec trois interceptions avant la pause. Mais il s’est ensuite retrouvé à la peine dans les transitions offensives, perdant plusieurs ballons de suite en tentant d’aller vers l’avant en seconde période. Son expulsion pour un deuxième jaune anéantit les espoirs parisiens.

  • En bref : Un rouge qui fait mal.

Angel Di Maria : 4

Auteur d’un excellent début de match, l’Argentin a ouvert le score d’un extérieur du pied dont il a le secret. Mais il a ensuite manqué la balle de break sur penalty avant de s’effacer complètement au fil du match. Le gaucher a bien tenté quelques percussions et centres pour apporter un peu de danger après la reprise, mais son manque de rythme a pris le dessus.

  • En bref : Le chaud puis le (très) froid.

Angel Di Maria

Crédit: Getty Images

Moise Kean : 6

Passeur sur le premier but, l’attaquant italien a obtenu le penalty qui aurait dû permettre au PSG de faire le break. Le joueur prêté par Everton a multiplié les appels et les efforts, mettant grandement en difficulté un Upamecano au bord de la rupture. Capable de se débrouiller dos au but, il a aussi eu le mérite de faire quelque contre-efforts défensifs. Il lui a manqué ce petit quelque chose pour s’offrir une vraie occasion de but.

  • En bref : Un guerrier qui aurait mérité mieux.

Pablo Sarabia : 3

Sa très belle ouverture pour Kean permet au PSG d’obtenir un penalty et son entente avec ses deux compères d’attaque a plutôt bien fonctionné durant le premier quart d’heure. Mais son rendement offensif est beaucoup trop neutre pour ce genre de rencontre et il était clairement plus attendu en l’absence de Mbappé et Neymar. Remplacé par Kehrer (73e).

  • En bref : Très léger.

Triplé de feu, les ratés du Barça, penalty ridicule : les Tops et Flops

Ligue des champions
Tuchel ne tremble pas : "Non, je ne me sens pas menacé"
04/11/2020 À 22:36
Ligue des champions
Deux de chute et fin de match à 9 : le PSG a eu tout faux
04/11/2020 À 21:53