C'était le 28 août 1998. Une soirée de fin d'été au Stade Louis-II, théâtre de la Supercoupe de l'UEFA entre le Real Madrid et Chelsea, respectivement vainqueurs au printemps de la Ligue des champions et de la Coupe des vainqueurs de Coupes. Un bon souvenir pour les Anglais. Servi par le génial Gianfranco Zola, Gustavo Poyet avait ajusté Bodo Illgner d'une frappe sèche pour offrir le trophée aux Blues en fin de match (1-0). Depuis, le Real et Chelsea se sont retrouvés à deux reprises en International Champions Cup. Mais jamais sur la scène européenne, notamment en Ligue des champions.
C'est une véritable anomalie. Historiquement, le Real Madrid a toujours été une place forte de la C1, une compétition qu'il a remportée à 13 reprises. Chelsea l'est aussi depuis 2003 et l'arrivée de Roman Abramovitch à la tête des Blues. Les deux clubs ont toujours été présents ou presque en phase de poules lors des 17 dernières éditions. Ils ont systématiquement, ou presque, obtenu leur billet pour les 8es de finale. Ils ont régulièrement tracé leur route au-delà de ce stade de l'épreuve. Sans pour autant se rencontrer. Jusqu'à cette année, où ils vont enfin en découdre pour une demi-finale alléchante et indécise.

2003-2010 : épopée monégasque et disette merengue

Ligue des champions
De 9e à 4e, dernier carré de C1 et une équipe retrouvée : À Chelsea, Tuchel refait le coup
26/04/2021 À 13:35
Le Real et Chelsea n'ont cependant pas été loin de croiser le fer avant 2021. Une confrontation entre les deux clubs aurait même pu avoir lieu dès la première année de l'ère Abramovitch. Mais Monaco est passé par là. Grand favori de son quart de finale face à la formation alors dirigée par Didier Deschamps, le Real Madrid avait subi la loi des Monégasques malgré sa victoire en Espagne (4-2). L'ASM avait renversé la situation à Louis-II (3-1), et privé ainsi le club merengue d'un duel avec Chelsea, adversaire du club de la Principauté en demi-finale. Et battu lui aussi par la bande à D.D. (1-3, 2-2).

Fernando Morientes (Monaco), lors de la demi-finale retour de Ligue des champions 2004 face à Chelsea.

Crédit: Panoramic

Cette élimination face à Monaco avait lancé une longue période de disette pour le Real Madrid. Il s'était systématiquement incliné au stade des huitièmes de finale lors des six saisons suivantes. Au-delà du tirage au sort, qui n'a jamais désigné Chelsea comme adversaire des Madrilènes en phase de poules, c'est surtout ce qui explique pourquoi les Blues n'ont pas eu à se frotter à la Maison Blanche sur cette période. Car, contrairement au Real, les Londoniens ont été globalement performants entre 2004 et 2010 avec une finale et trois demi-finales.

2011-2014 : Si proches de se jouer en finale

C'est la période où le Real Madrid et Chelsea sont dominants en même temps. La saison 2012-13 est l'exception qui confirme la règle avec l'élimination des Blues en phase de poules avant leur succès quelques mois plus tard en Ligue Europa. Sinon, les deux clubs ont toujours été au moins en quart de finale. Et proches à deux reprises de s'affronter pour le titre suprême. Surtout en 2012, quand le Real a fini par s'incliner devant le Bayern Munich en demi-finale au terme d'une séance de tirs au but rendue mémorable par l'échec du malheureux Sergio Ramos (2-1, 2-1 a.p., 1-3 t.a.b.).

Sergio Ramos (Real Madrid) manque son penalty face au Bayern Munich - 2012

Crédit: Getty Images

Quelques semaines plus tard, Chelsea remportait son premier titre européen en s'imposant devant le club bavarois, également aux tirs au but (1-1 a.p., 4-3 t.a.b.). En 2014, les Blues et le Real ont de nouveau été proches d'un premier rendez-vous, là aussi en finale. Mais les Londoniens se sont cassé les dents sur l'Atlético de Madrid en demi-finale. Après un nul à Vicente-Calderon (0-0), ils avaient subi la loi des Colchoneros à Stamford Bridge (1-3). Pas de Chelsea-Real en finale donc, mais un derby madrilène haletant à Lisbonne. Sergio Ramos en avait été l'un des principaux protagonistes, dans le bon sens pour les Madrilènes cette fois-ci. Son but égalisateur au bout du temps additionnel avait sauvé le club merengue, finalement vainqueur en prolongation (4-1 a.p.).

2015-2020 : Le Real au firmament, Chelsea rentre dans le rang

Le titre européen de 2014 avait lancé une période particulièrement faste pour le Real Madrid. Éliminé de peu en demi-finale par la Juventus (2-1, 1-1) en demi-finale en 2015, il avait ensuite remporté trois titres de champion d'Europe consécutifs sous la direction de Zinedine Zidane. Un retour au sommet pour les Madrilènes qui a coïncidé avec une sérieuse baisse de niveau pour Chelsea. Sortis deux fois consécutivement par le PSG en 8e de finale en 2015 et 2016, puis par le Barça au même stade en 2018, les Blues avaient surtout manqué la qualification pour la Ligue des champions en 2017 et 2019.
Le Real a lui aussi fini par rentrer dans le rang ces deux dernières saisons, avec deux éliminations d'affilée en 8e de finale. Comme Chelsea, il a profité de la saison 2020-21 pour retrouver des couleurs sur la scène européenne en validant son billet pour le dernier carré. Il a fallu patienter bien plus longtemps que prévu, mais l'heure du premier duel entre ces deux mastodontes du foot européen du XXIe siècle est enfin arrivée. L'anomalie est réparée. Place au show.

La Super Ligue est morte, vive la Super Ligue ? "Dans les faits, on y arrive pas à pas"

Premier League
Après dix ans au Real, Varane relève le défi MU
IL Y A 21 HEURES
Premier League
Dénouement en vue pour Varane, le Real prêt à le laisser filer à Manchester United
25/07/2021 À 16:24