Ils sont jeunes, talentueux, partagent des dizaines de points communs. Et plus le temps passe, plus leurs destins semblent liés. Est-ce parce que la courbe de Marcus Rashford tend à joindre celle de Kylian Mbappé ? Le débat a fleuri, ces dernières semaines. Le choc qui oppose Manchester United au Paris Saint-Germain, ce mercredi soir, dans le cadre de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, va peut-être aider à le trancher.

Il y a cinq ans, l'un comme l'autre étaient ce que nos voisins d'outre-Manche appellent des "wonderkids". Aujourd'hui, Mbappé et Rashford sont des stars pluridimensionnelles... et exceptionnelles : aucun joueur issu de la même génération que ces deux-là - ils ont à peine plus d'un an d'écart - n'a été capable d'atteindre à la fois leur niveau moyen sur le terrain et leur influence en dehors.

Ligue des champions
Paris, rêve ou cauchemar : tout se joue à Old Trafford
01/12/2020 À 23:24

Il a fait plier Boris Johnson et en veut plus : les combats de Rashford contre la pauvreté infantile

Du strict point de vue de la performance, il existe pourtant un écart. Une zone grise. Elle a été creusée, très tôt, par la fulgurance de la progression du Français. Mbappé a explosé en l'espace de quelques mois et atteint un niveau, individuellement et collectivement, que Rashford n'a effleuré ni en club ni en sélection.

Mbappé, un (ou deux) échelons au-dessus

Le prodige de Bondy a empoché tous les titres domestiques en France et la couronne suprême avec les Bleus, en ayant joué un rôle majeur dans toutes ces quêtes. L'armoire à trophées de l'Anglais, garnie d'une League Cup et d'une Ligue Europa, est moins fournie.

Et s'ils n'évoluent pas toujours aux mêmes postes, Mbappé a bouclé trois saisons avec plus de 25 buts marqués toutes compétitions confondues. Rashford n'a, pour l'heure, jamais dépassé ce total. Fin du colloque, on passe à autre chose ? Certainement pas. Si le débat ne concerne pas leur niveau mais leur progression, tous ces constats n'aideront pas à le trancher.

"Mbappé et Rashford ont le potentiel pour être des grands buteurs sur les 15 prochaines années"

En revanche, ils peuvent aider à le comprendre. Mbappé a atteint, très tôt, une élite dont Rashford ne fait pas encore partie. Son chemin vers ce qui se rapproche de la perfection est donc plus court, plus restreint et réclame un niveau d'exigence plus élevé. Naturellement, la marge de progression du surdoué mancunien, elle, est plus grande. Et plus confortable.

Il y a donc une question de perception autour de cette problématique. Mais pas seulement. Ces deux dernières saisons, Rashford a bel et bien réduit la zone grise. Ses progrès sont constants. Ils se voient sur le terrain et se lisent dans les chiffres. Depuis le début de sa carrière, le Red Devil a toujours fait en sorte d'être plus décisif - ce que l'on réclame avant tout de ces deux joueurs - que la saison précédente. Et depuis le début de l'exercice en cours, son rendement (9 buts et 4 passes décisives en 16 matches) laisse penser que cette tendance perdurera une année de plus.

SaisonButs de Mbappé*Buts de Rashford*Passes décisives de Mbappé*Passes décisives de Rashford*
2017/20182115159
2018/20193916138
2019/20203025149
2020/20219964

*Toutes compétitions confondues

Surtout, l'Anglais a commencé à faire ses preuves dans des domaines où Mbappé est encore attendu. Le Français est encore critiqué pour son manque d'impact dans les rendez-vous importants du Paris Saint-Germain ? Il y a bien longtemps que le sens des responsabilités de Rashford ne soulève plus la moindre interrogation. Le club de la capitale, éliminé en huitièmes de finale par Man U à la suite d'un penalty converti par le Britannique dans le temps additionnel, en mars 2019, est bien placé pour le savoir.

Rashford, sens des responsabilités et implication de tous les instants

"Quand vous tirez un penalty dans cette situation, le temps que vous avez passé à vous entraîner ne compte pas, avait justement confié Mbappé au Mirror. Rashford est l'un des attaquants les plus dangereux d'Angleterre. Paul Pogba a dit à quel point il était spécial, et Paul ne parle pas de beaucoup de joueurs de cette façon." Le Mancunien l'a de toute façon rappelé au match aller, offrant la victoire aux siens d'un exploit individuel.

Marcus Rashford salue Kylian Mbappé lors du match opposant le PSG à Manchester United, le 6 mars 2019 en huitième de finale retour de Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Trois jours plus tôt, il avait fait basculer un match de Man U à Newcastle (1-4), avec deux passes décisives et un but. Une semaine plus tard, il martyrisait le RB Leipzig avec un triplé. Mbappé, lui, n'a plus marqué dans cette compétition depuis le 11 décembre. Soit huit rencontres englobant le Final 8, au bout duquel le PSG avait atteint la finale de C1 malgré la relative discrétion de son buteur.

Au sein d'un PSG sous tension, où certains cadres reprocheraient à d'autres leurs excès d'individualisme, Mbappé n'est pas non plus irréprochable sur le plan de l'implication. Au match aller, il avait là aussi souffert de la comparaison avec son rival britannique, auteur de près de deux fois plus de courses à haute intensité que lui (23 contre 44) et de replis défensifs beaucoup moins nombreux. Une preuve supplémentaire, s'il en faut, que le talent ne fait pas tout.

Ligue des champions
Solskjaer : "Cavani est prêt à jouer contre le PSG"
01/12/2020 À 17:00
Ligue des champions
Navas, Marquinhos et Kehrer de retour pour le déplacement à Manchester United
01/12/2020 À 09:30