Le Paris Saint-Germain s’est sabordé. Devant au score et en position de faire le break sur penalty, le club francilien a finalement été logiquement renversé par un Leipzig de haut niveau mercredi soir, lors de la troisième journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Réduite à dix suite à l’exclusion d’Idrissa Gueye, la formation de Thomas Tuchel a même terminé à neuf, Presnel Kimpembe expulsant sa frustration d’un tacle par derrière en toute fin de rencontre. Le PSG ne compte que trois points après trois journées à cause de cette deuxième défaite. Leipzig rejoint Manchester United – battu à Basaksehir plus tôt dans la soirée (2-1) - en tête du groupe H, avec six points.

Ligue des champions
Les notes du PSG : Kimpembe et Danilo ont coulé, Kean a surnagé
04/11/2020 À 23:10

On jouait le quart d’heure de jeu. Après une très bonne entame récompensée d’une ouverture du score d’Angel Di Maria (0-1, 6e), le PSG semblait prouver qu’on peut aussi s’amuser sans les Neymar, Mbappé, Icardi ou encore Verratti qui manquaient à l’appel à la Red Bull Arena. L’Argentin a même eu la balle de break au bout du pied mais a raté son penalty face à Peter Gulacsi (16e). Le tournant d’un match renversé par la formation allemande.

Nkunku joue un sale tour à Paris

Juste avant la fin d’une première période très intense, et globalement maîtrisée par les hommes de Tuchel, Christopher Nkunku a d’abord remis tout le monde à égalité d’une frappe croisée aux 20 mètres (1-1, 41e). La récompense d’un match plein de l’ancien Parisien. Puis le PSG a coulé à force d’enchaîner les erreurs individuelles. Surpris sur un duel avec Emil Forsberg, Presnel Kimpembe a contrôlé un ballon de la main dans la surface, ce qui a permis au milieu offensif suédois de donner l’avantage aux siens sur penalty (1-2, 57e). S’en est suivie une exclusion d’Idrissa Gueye pour un second carton jaune, qui a définitivement enterré les espoirs des derniers finalistes.

Christopher Nkunku, buteur face au PSG avec Leipzig

Crédit: Getty Images

Avec un seul tir (non cadré) en seconde période, Paris n’a plus existé offensivement. Ni dans le jeu, d’ailleurs, la formation de Julian Nagelsmann ayant pris l’avantage dans les duels dès le retour des vestiaires avant de maintenir la pression grâce à un banc plus fourni que celui des visiteurs mercredi. Kimpembe a fini par craquer et a vu rouge pour un vilain tacle par derrière dans les dernières secondes. Une mauvaise nouvelle de plus pour le PSG, qui devra faire sans son roc pour un match retour qui vaudra très cher le 24 novembre prochain. Si la situation n’est pas catastrophique d’un point de vue comptable, elle reste clairement préoccupante.

Ligue des champions
Danilo Pereira, l'appel au secours : "Moi, je suis milieu de terrain"
04/11/2020 À 23:06
Ligue des champions
Tuchel ne tremble pas : "Non, je ne me sens pas menacé"
04/11/2020 À 22:36