Manuel Neuer : 3,5

Manuel Neuer a l’habitude de faire gagner des matches. Ce soir, le roc du Bayern Munich a terni sa réputation. Il aurait largement pu et dû arrêter la première frappe de Kylian Mbappé. Derrière, il a encaissé deux autres buts sans rien pouvoir y faire. Un arrêt, quand même, face à Neymar (53e).
  • En bref… Neuer est passé à coté, comme quoi tout peut arriver.
Ligue des champions
La Super Ligue enterrée : le pire est évité, mais il ne faut surtout pas s'en contenter
IL Y A 43 MINUTES

Benjamin Pavard : 5,5

Il y avait des boulevards sur les ailes parisiennes et l’international français ne s’est pas fait prier pour s’y engouffrer. Mal payé sur une belle frappe (20e) et un autre enchainement trop tendre pour un Keylor Navas des grands soirs (53e), il est passeur décisif pour Eric Maxim Choupo-Moting (28e). Pas du tout replacé sur le troisième but parisien.
  • En bref… Disponible et opportuniste.

Niklas Süle (non noté)

Il a souffert sur les phases de transition, principalement parce que Neymar et Kylian Mbappé ont su tout à la fois faire parler leur vitesse et leur technique. Il finira par sortir blessé, remplacé par BOATENG (3), battu par Mbappé sur le troisième but et qui aurait pu être expulsé.
  • En bref… Symbole d’une défense centrale un peu à la peine sur les contres adverses.

David Alaba : 5,5

Il a débuté le match en défense centrale avant de monter d’un cran après l’entrée d’Alphonse Davies (33e). Intéressant en rampe de lancement, toujours dangereux dans les derniers mètres, à l’image de cette balle de 3-3 en fin de match (86e).
  • En bref… Est passé tout près de sauver, un peu, la soirée du Bayern.

David Alaba au duel avec Kylian Mbappé (PSG Bayern)

Crédit: Getty Images

Lucas Hernandez : 4,5

À l’instar de Coman, Hernandez s’est d’abord montré très disponible sur son couloir. Il a glissé au centre quand Leon Goretzka a dû quitter ses partenaires (33e). Moins en vue offensivement, il a écopé d’un jaune pour une obstruction avant de disparaître.
  • En bref… Un match loin d’être évident.

Leon Goretzka : (non noté)

Goretzka a systématiquement trouvé Marquinhos sur sa route lors de ses tentatives à terre (10e, 13e). Il a failli égaliser de la tête sur un bon coup franc de Kimmich, mais Navas était là (19e). Touché physiquement, il est trop vite sorti. Remplacé par ALPHONSO DAVIES (5) à la 33e, remuant comme souvent, mais imprécis ou mal servi par ses partenaires.
  • En bref… Une sale soirée.

Joshua Kimmich : 6

Il a mis quelques minutes à se mettre dedans puis a été galvanisé par une faute qui lui a permis de marquer son territoire. C’est l’un de ses coups de pied arrêtés idéalement tirés qui a permis à Thomas Müller de mettre le but du deux partout.
  • En bref… Il va falloir s’en méfier au retour.

"Au Parc des Princes, le PSG ne pourra pas se permettre le même scenario"

Leroy Sané : 4

Pas l’élément offensif le plus en vue du côté du Bayern. Trop souvent imprécis, même si son aisance technique peut faire des différences. Il expédie un peu trop une frappe dans une bonne position (57e).
  • En bref… Le maillon faible de l’attaque bavaroise.

Kingsley Coman : 5

Les multiples offensives du Bayern sont souvent passées par lui, mais il manque ce geste décisif qui aurait permis à son équipe d’obtenir un meilleur résultat. Il oublie Davies sur un bon dédoublement du latéral (47e). Le Français est apparu émoussé physiquement.
  • En bref… De l’activité, mais des choix à parfaire.

Thomas Müller : 6

Müller est éternel. Capable de se faire oublier, il est toujours là pour jouer les poisons dans la surface et faire parler son expérience pour faire mouche, à l'image de son égalisation. On l’a même vu se fendre d’un retourné acrobatique.
  • En bref… Lui aussi, il faudra s’en méfier au Parc.

Thomas Müller a sonné la révolte pour le Bayern, en vain

Crédit: Getty Images

Eric Maxim Choupo-Moting : 6

Il avait la lourde tâche de remplacer Robert Lewandowski, et l’ex-attaquant du PSG a répondu présent à sa manière. Il n’a pas plongé après avoir trouvé la barre d’entrée (3e) puis avoir loupé le cadre à bout portant sur un corner de Kimmich (27e). Il est récompensé d’un but de la tête (37e) et ne passe pas si loin du doublé (68e).
  • En bref… Encourageant.
Ligue des champions
L'UEFA ou la Super Ligue : pourquoi le PSG est dans une position si délicate
19/04/2021 À 21:33
Ligue des champions
Barcelone et le Real restent les clubs les plus riches du monde et sont loin devant le Bayern
12/04/2021 À 19:22