Keylor Navas : 5

Livré à lui-même sur les deux buts de Mahrez, il ne fut pas aussi décisif sur cette double confrontation qu'en 8e ou en quart. Vigilant sur une frappe de Mahrez (45e) et auteur de trois belles parades sur Foden (51e, 53e, 80e), Navas n'a pas raté son match. Mais, cette fois, il n'a pas sauvé Paris.
  • En bref : Un Navas ordinaire.
Ligue 1
Un PSG au petit trot se heurte à un Gym tonique
IL Y A 9 HEURES

Alessandro Florenzi : 2

Coupable sur le premier but, il gère très mal la profondeur et laisse Zinchenko s'enfuir dans son dos. Sur le second, sa perte de balle déséquilibre complètement l'équipe et envoie Paris en enfer. C'est peu de dire que l'Italien est un des grands responsables de la défaite parisienne. Au-delà de ses deux énormes bourdes, il a étalé une fébrilité constante dans les duels et n'a jamais apporté le surnombre en attaque.
  • En bref : Un naufrage.

"Aucun tir cadré, émotions mal maitrisées : Paris ne peut pas avoir de regrets"

Remplacé par Colin Dagba (75e).

Marquinhos : 6

Le seul, en défense, à proposer l'intensité que nécessite ce genre de rendez-vous. Le Brésilien était investi d'une mission ce mardi mais il fut trop seul. Sa tête aurait pu changer le cours du match mais elle a tapé la barre (17e). Heureusement que Marquinhos a gardé ses esprits quand tous ses coéquipiers plongeaient à l'image de son retour fantastique sur Mahrez (74e). Sans lui, la leçon aurait pu virer à l'humiliation.
  • En bref : Meilleur défenseur et meilleur attaquant du PSG…

Presnel Kimpembe : 4

En retard sur Mahrez sur l'ouverture du score, il n'a jamais été dans le ton hormis en début de seconde période où il a enfin mis de l'intensité dans ses interventions. Mangé par Mahrez sur une accélération (74e) puis sur Foden (77e) qui touche le poteau, il a plongé avec le reste du collectif. Auteur d'un vilain tacle sur Gabriel Jesus en fin de match.
  • En bref… Colonel Presnel a perdu ses galons.

Manchester City - PSG

Crédit: Getty Images

Abdou Diallo : 3

Quelle souffrance pour lui aussi… Systématiquement sur le reculoir face à un Mahrez qui n'a pas tardé à prendre l'ascendant, Diallo a joué avec le frein. A l'image du second but où il accuse une quinzaine de mètres de retard sur le double buteur du soir. Avec le ballon, le latéral gauche de fortune a fait ce qu'il a pu mais a perdu beaucoup trop de munitions en transition.
  • En bref… Pour son anniversaire, ce n'était pas un cadeau de se coltiner Mahrez ce mardi.
Remplacé par Mitchel Bakker (83e).

Marco Verratti : 5

Il a rivalisé dans la maîtrise avec les Anglais durant la première heure de jeu. Sa première période est un modèle dans la sortie de balle et il fut le chef d'orchestre d'un collectif séduisant. Mais il est sorti complètement de son match après le deuxième but parisien. Un manque de maturité qui aurait pu lui valoir une expulsion. L'Italien a décidé du mal à gérer ses émotions.
  • En bref… Le baromètre parisien.

Marco Verratti

Crédit: Getty Images

Leandro Paredes : 4

Il a trouvé les décalages en première période mais il a aussi manqué de justesse technique parfois. On l'attendait dans le combat mais il a souffert face à la maîtrise mancunienne après la pause.
  • En bref… Un lion devenu chaton.
Remplacé par Danilo Pereira (75e).

Ander Herrera : 4,5

Il a plutôt bien fait le job pour pallier l'absence de Gueye avec beaucoup de caractère. Après l'ouverture du score de City, il a réveillé Paris sur une belle frappe en première intention (36e). Le Basque a fait preuve de caractère même s'il a parfois manqué d'intensité dans les duels. Et son jeu manque terriblement de verticalité.
  • En bref… Des initiatives mais des limites aussi.
Remplacé par Julian Draxler (62e).

Angel Di Maria : 3

Il fut longtemps le seul joueur offensif à sortir du lot avec une grosse activité et beaucoup de courses. Son bon centre pour Marquinhos (17e) avait des allures de caviars et son inspiration, après une interception sur Bernardo Silva (19e), aurait pu faire basculer le match. Mais son influence a décliné au fil de la rencontre. Et son coup de sang impardonnable sur Fernandinho gâche complètement sa soirée (69e).
  • En bref… Angel et, surtout, démon.

Neymar : 3,5

Le Parisien a connu beaucoup de déchets dans ses dribbles et ses coups de pied arrêtés. En l'absence de Mbappé, il s'est mis dans la tête qu'il devait faire la différence tout seul. Il a eu tort. Neymar, pas aidé par un Icardi transparent, s'est obstiné dans des options individuelles et il a constamment ralenti le jeu parisien. Neymar peut être génial quand il joue simple. Mais terriblement irritant quand il en fait trop comme ce mercredi.
  • En bref… La caricature de Neymar.

Mauro Icardi : 2

Un match fantomatique. L'Argentin a traversé le match comme une ombre. Lourd dans ses déplacements, il n'a jamais pesé sur la défense et s'est trop souvent fait devancer sur ses prises de balle. Beaucoup trop statique, il n'a jamais servi de relais ou de point de fixation et a encore moins senti les coups. Et, ce mardi, ses coéquipiers n'avaient aucune confiance en lui et on les comprend.
  • En bref… Un vrai cauchemar.
Remplacé par Moise Kean (62e).
Ligue 1
Et le Parc chavira : Messi a présenté son septième Ballon d'Or
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
L'absence de Neymar, un mal pour un bien ?
HIER À 22:47