Avril 2019. Après un quart de finale complètement fou et indécis jusqu’au bout, le Tottenham de Mauricio Pochettino élimine le Manchester City de Pep Guardiola grâce à ses trois buts à l’extérieur (1-0, 4-3). Les Spurs filent en finale, les Citizens sont contraints de repousser, encore une fois, leur objectif de sacre européen. Deux ans après, la donne a changé : City a enfin atteint le dernier carré avec le technicien catalan à sa tête. Mais le souvenir, lui, est bien resté, comme ceux des autres échecs sur la scène européenne.

Fernando Llorente buteur contre Manchester City en avril 2019

Crédit: Getty Images

"Personne ne peut contrôler le chaos, a assuré l’ancien coach du Barça au moment de revenir sur ce retour animé contre les Spurs. Je ne peux pas prédire ce qui arrivera demain. J’aimerais vous le dire, mais je ne sais pas. Cela appartient au passé. Dans la vie, il y a les bons moments et les déceptions". Des déceptions dont on se sert pour rebondir et faire mieux la fois d’après, serait-on tenté d’avancer. Mais là encore, la réalité est plus complexe aux yeux de Guardiola, qui a exhorté ses troupes au "calme" et à la tranquillité.
Ligue des champions
Des supporters anglais au Portugal pour la finale de la C1 ? La décision n'est pas encore prise
13/05/2021 À 18:26
Je ne sais pas si l'expérience vaut quelque chose
"Je ne sais pas si l'expérience vaut quelque chose dans cette compétition, dans ces moments, a avoué l’intéressé. J’aime penser qu’on apprend de nos défaites, mais la manière dont nous réagissons est toujours un mystère. Ce sport est imprévisible. J’aimerais dire que j’ai appris des échecs, mais on pourrait mal jouer et être éliminé. En même temps, je pense qu’on va faire un match incroyable et aller en finale. C’est mon sentiment". Ne pas vouloir contrôler l’incontrôlable, ne pas perdre de temps à prédire l’imprévisible, voilà donc le crédo de Guardiola, qui a toutefois une idée bien précise de comment il veut sortir gagnant de cette rencontre.
"On va essayer de minimiser le danger, a-t-il indiqué sans surprise. Je ne veux pas trop en parler car je sais qu'ils peuvent changer leur tactique, leur entraîneur est très intelligent. Il faut bien attaquer et être patient, marquer des buts et essayer de gagner le match". De l’état de forme de Kylian Mbappé, encore annoncé comme incertain, dépendra beaucoup la tactique de Pochettino. Un sujet sur lequel Guardiola n’a, là encore, pas voulu s’attarder. Mbappé ou pas, "Pep" a un plan et un mode de pensée bien affirmés.

Pep Guardiola

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
La finale de la C1 délocalisée à Porto
13/05/2021 À 10:42
Ligue des champions
Soupçons de match truqué autour de PSG-Etoile Rouge : l'enquête classée
13/05/2021 À 08:51