Il a bien pris le temps de répondre. Pour choisir ses mots. Mais pour aussi trier toutes les émotions contradictoires qui traversaient son esprit. Après tant d’années d’échecs, après tant de traumatismes, après tant de moqueries, Thiago Silva a achevé sa quête. Celle de remporter la Ligue des champions en étant le leader défensif d’un groupe qui visait les étoiles. Mais, s’il s’est dit profondément heureux de remporter cette C1 avec Chelsea, le Brésilien n’a pas pu s’empêcher de parler du PSG.
Laissé libre l’été dernier après un Final 8 de haut niveau, mais une finale perdue, le "Monstro" n’a jamais caché qu’il aurait aimé prolonger l’aventure à Paris. Leonardo et sa politique envers les trentenaires ont décidé le contraire. Neuf mois après l’amertume de Lisbonne, Thiago Silva a laissé éclater un soulagement tout en retenue à Porto. "C’est incroyable, le moment le plus important de ma carrière, c’est inoubliable. Je suis vraiment très content, a-t-il expliqué au micro de RMC Sports en préambule avant de prendre une pause et d’embrayer. Mais c’est un moment aussi pour avoir de la reconnaissance pour tout ce que Paris a fait pour moi. On n’a pas réussi à gagner avec Paris mais je suis très content d’avoir cette coupe".
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57

"Je vais rester toujours Rouge et Bleu"

Cet aboutissement, à 36 ans, il aurait aimé le vivre sous d’autres couleurs. Mais les aléas de la vie, et d’une carrière marquée du sceau du professionnalisme, l’ont emmené ailleurs. Il n’empêche, enfin toucher le Graal à son âge, après tant d’années à courir après, relevait d’un accomplissement personnel dont il était fier. "C'est vrai que c’est spécial, surtout avec toute la pression que j’ai eu au PSG pour gagner cette coupe, a-t-il poursuivi. A chaque fois que le PSG était éliminé, les gens voulaient trouver un coupable. Normalement, c’était toujours moi. C’est dommage car j’ai tout fait pour cette équipe, j’ai essayé de tout donner mais, malheureusement, je n’ai pas réussi à ramener cette coupe pour Paris. J’espère que ça arrivera car j’ai laissé beaucoup d'amis là-bas. Je resterai toujours rouge et bleu".

Kanté Ballon d'Or ? "On peut rêver mais on se met le doigt dans l’oeil"

Pourtant, sa finale a failli ressembler à une immense frustration. Touché juste avant la mi-temps (39e), le Brésilien a dû abandonner les siens, après avoir tenté le coup. Mais la douleur, trop vive, a eu raison de ses espoirs. C’est abasourdi par la fatalité d’un destin qu’on pensait écrit d’avance qu’il a quitté ses coéquipiers, la tête enfouie dans son maillot. "Il s’est passé beaucoup de choses dans ma tête, a-t-il expliqué. Sortir d’un match comme ça, aussi tôt, c’était très difficile pour moi. A ce niveau-là, on ne peut pas être à 70%, on se doit d’être à 100%. Je ne pouvais pas continuer comme ça. Mais je suis content car l’équipe est restée tranquille, on a bien défendu, on a beaucoup souffert mais face à cette équipe de City, il faut faire ça".
Lié à tout jamais à Thomas Tuchel, "on ne comprend pas ce qu’il se passe dans nos vies", a-t-il d’ailleurs souri, en référence aux trajectoires récentes des deux hommes, Thiago Silva a enfin terminé son voyage. Pas de rouge sur le maillot, juste du bleu cette fois-ci. Mais surtout le sentiment du travail, enfin, accompli.
https://i.eurosport.com/2021/05/30/3142200.jpg
Ligue des champions
Ce n'était pas leur finale : De Bruyne sorti sur K.-O., Thiago Silva 40 minutes et puis s'en va
29/05/2021 À 19:51
Ligue des champions
"L'an dernier, c'était Paris mon équipe" : Tuchel refuse de ressasser sa finale 2020
28/05/2021 À 18:54