Kylian Mbappé a plané au-dessus du Parc des Princes. Le Parisien s'est offert un doublé contre la Juventus pour lancer la saison européenne des siens, mardi soir. L'attaquant français a surtout permis à son équipe d'enfin battre la Juventus, bête noire du club de la capitale, au bout de la neuvième confrontation. Les Parisiens ont souffert en seconde période et ont accueilli avec soulagement le coup de sifflet final.
Le film du match
Les résultats de la 1re journée I Les classements
Ligue 1
Paris répond au PSG : "Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Paredes ?"
30/11/2022 À 05:48
Invaincu en championnat après six journées, Christophe Galtier a réussi son baptême du feu sur la scène continentale à la tête du Paris Saint-Germain. L'entraîneur français devait passer au révélateur européen après une première campagne manquée avec Lille dans un groupe relevé en 2019/2020 (1 nul, 5 défaites face à Chelsea, l'Ajax et Valence).
Galtier a apporté un premier élément de réponse puisque l'histoire retiendra que le PSG a obtenu, sous ses ordres, son premier succès contre la Juventus (2-1). Jusqu'ici, les confrontations avec les Transalpins s'étaient soldées par deux nuls et six défaites, série en cours avant ce neuvième round qui a tourné en faveur des Parisiens au bénéfice d'une première mi-temps maîtrisée.

Neymar a-t-il déjà été aussi fort avec le PSG ?

Le bloc bas italien a vite volé en éclats

La Vieille Dame a souffert devant les jambes de feu de Kylian Mbappé, auteur d'un doublé magnifique mardi soir, et les inspirations d'un Neymar irrésistible. Les Rouge et Bleu devaient frapper fort et vite dans cette rencontre pour ne pas se laisser berner par le bloc bas italien. L'attaquant français l'a fait voler en éclats une première fois dès la cinquième minute, lorsqu'il a converti une louche du Brésilien d'une demi-volée dans le petit filet (1-0, 5e).
C'était la première frappe des hommes de Galtier dans cette Ligue des champions 2022-2023. La deuxième tentative cadrée est intervenue 17 minutes plus tard pour une conclusion similaire. Face à une Juve apathique, qui attendait fébrilement dans ses 16,50 mètres, les Parisiens se sont installés autour du camp turinois, enchaînant les mouvements pour trouver l'ouverture. Le second but de Mbappé a été initié par un jeu en triangle, Marco Verratti trouvant le Bondynois, lequel sollicitait Achraf Hakimi pour un une-deux. Le dernier geste ? Toujours létal : une nouvelle demi-volée en pleine course (2-0, 22e), qui place Mbappé à une réalisation de Ferenc Puskas (36) et du Top 20 des meilleurs buteurs de la Ligue des champions

"Ce PSG est encore trop léger pour viser la victoire finale"

Neymar attendait l'offrande de Mbappé

Cette Vieille Dame n'a certes rien à voir avec celle d'antan, fringante, toujours prompt à faire danser les Parisiens lors des soirées cauchemardesques des années 80/90, elle demeure tout de même dangereuse lorsqu'on la laisse se hisser dans les 30 derniers mètres adverses. Cela s'est surtout vu avec l'apparition de Winston McKennie. Lancé à la pause, l'Américain a transfiguré son équipe, qui est pourtant passée près de la correctionnelle sur une course de 50 mètres de Mbappé conclue par une frappe dévissée (51e). En retrait, Neymar attendait une offrande...

Marquinhos : "Un match à deux visages"

La punition n'a pas tardé. Sous l'impulsion du nouvel entrant, la Juve a enfin exploité les côtés et étiré son jeu. La réduction de l'écart est arrivée sur un corner rapidement joué à gauche et un centre de Filip Kostic. Sorti à contretemps, Gianluigi Donnarumma, impérial sur sa ligne devant Arkadiusz Milik (19e), a été trompé par McKennie, qui s'est élevé plus haut que Presnel Kimpembe et Nuno Mendes (2-1, 54e).

Kylian Mbappé (PSG) au duel avec Leandro Paredes (Juventus)

Crédit: Getty Images

Si son trio d'attaque a évolué de la bonne manière pour atteindre un semblant de plénitude, le PSG reste le PSG lorsque la pression se fait trop forte, et l'horloge a été scrutée fébrilement après ce but. Donnarumma s'est racheté en sortant une tête de Dusan Vlahovic (56e) et une frappe de Manuel Locatelli (81e), et les Parisiens ont repris leur marche en avant dans les ultimes minutes, la réussite en moins. La défense a tenu bon jusqu'au coup de sifflet final, accueilli comme un soulagement par la troupe de Galtier et ses supporters. La saison européenne est lancée, le spectre de la Juventus est déjà loin dans le rétro. Dans une semaine, il faudra combattre de nouveaux démons sur la pelouse du Maccabi Haïfa.
Ligue 1
Al-Khelaifi : "Ce n’est que le début entre QSI et le PSG"
29/11/2022 À 08:12
Serie A
Séisme : Agnelli démissionne et quitte la Juve !
28/11/2022 À 21:43