Au fond, Gianluigi Donnarumma devait quand même s'y attendre. Malgré son appel et celui de la presse italienne, le gardien du PSG a bien été sifflé par une partie de San Siro, ce mercredi soir, lors de la demi-finale de la Ligue des Nations entre l'Italie et l'Espagne. Son ancien stade ne lui a visiblement pas pardonné son départ de l'AC Milan cet été, alors que l'international italien était en fin de contrat.
A San Siro, tu es un invité non désiré
Qualif. Coupe du monde
Mancini n'a pas peur : "L'Italie sera au Mondial, et elle le gagnera peut-être"
15/11/2021 À 22:34
Dès son entrée à l'échauffement, Donnarumma a été légèrement pris en grippe par l'enceinte lombarde, toutefois encore loin d'être remplie. Puis les sifflets ont commencé à s'intensifier lors de la composition des équipes, avec le nom du gardien inscrit sur les deux écrans du stade. Mais le plus dur était encore à venir pour le portier du PSG. Une fois le match commencé et les tribunes partiellement pleines (capacité de 50% en raison des restrictions sanitaires), Donnarumma s'est fait copieusement siffler dès sa première prise de balle. Rebelotte lors des suivantes, même si des applaudissements sont venus contrer les contestataires.
Avant la rencontre, un supporter italien a également été pris en photo avec un étendard : "A San Siro, tu es un invité non désiré". La suite des évènements n'a fait que le confirmer. "Les sifflets contre Donnarumma? J'en suis désolé", a réagio Roberto Mancini après la rencontre.
Qualif. Coupe du monde
L'incroyable scénario : L'Italie devra passer par les barrages, la Suisse qualifiée
15/11/2021 À 21:42
Qualif. Coupe du monde
La Roja a tremblé presque jusqu'au bout
14/11/2021 À 21:45