AFP

Rennes, ça sent la fin

Rennes, ça sent la fin
Par Eurosport

Le 02/11/2011 à 19:19Mis à jour Le 03/11/2011 à 23:15

C'est quasiment fini pour Rennes en Ligue Europa. Battus sur la pelouse du Celtic Glasgow malgré l'ouverture du score de Mangane (3-1), les Bretons restent scotchés à la dernière place sans victoire et deux points. Pour passer, il leur faudra battre l'Udinese et l'Atletico chez lui. Et encore...

L'histoire commence à être d'une répétition lassante. Rennes n'a pas démérité. A dominé les débats et ouvert le score pour la quatrième fois en quatre matches. Mais ressort d'une soirée européenne avec des regrets. Comme à Udine (2-1), les Bretons, avec Yann M'Vila et une équipe presque type, ont vu les Ecossais revenir au score et inverser la tendance. Après deux nuls dans ce groupe I, les Rouge et Noir enregistrent une deuxième défaite (3-1) et peuvent pratiquement faire une croix sur la suite de leur aventure en Ligue Europa. Derniers de leur poule avec deux points au compteur, ils ne sont certes pas éliminés mathématiquement mais ils devront signer un parcours parfait face à l'Udinese, l'Atletico Madrid pour espérer.

Toujours en quête d'un premier succès dans cette compétition en phase de poule, le Stade Rennais a pourtant débuté du bon pied, contrairement à son match à Toulouse (1-0). Après seulement 100 secondes de jeu, Kader Mangane a marqué le but le plus rapide de cette Ligue Europa d'une belle tête sur un corner parfaitement tiré de Julien Féret (1-0, 2e). Idéal pour refroidir le Celtic Park et faire douter cette équipe écossaise en pleine crise. Mais voilà, les Rennais ont remis leurs adversaires dans leur match avec des erreurs individuelles défensives. Vincent Pajot a d'abord fait une mauvaise passe pour offrir une contre-attaque aux Ecossais, qui en ont profité pour marquer sur leur première action après un ballon mal repoussé par Benoit Costil (1-1, 30e). Ensuite, c'est Kader Mangane qui a mal apprécié un ballon long et permis à Anthony Stokes de signer un doublé sur la deuxième occasion du Celtic (2-1, 43e).

Si le Stade Rennais pourra regretter ces erreurs défensives, les attaquants bretons ont aussi leur part de responsabilités. Pendant de longues minutes, Rennes a mis le pied sur le ballon. Mais les Boukari et Pitroipa notamment n'ont pas su apporter suffisamment de percussion et de solution. Si l'entrée d'Hadji - qui a eu des occasions franches (76e, 78e) - a apporté un mieux, celle de Montano à la pause n’a pas changé la donne. Et c'est le Celtic, avec un dernier but en contre-attaque sur la quatrième frappe cadrée des Ecossais (Hooper à la 82e) qui se relance à la joie de ses supporters. A l’image de Yann M’Vila expulsé pour un deuxième avertissement en fin de match (86e), les Rennais, soutenus par 600 fans, peuvent retourner aux vestiaires la tête basse. Comment souvent dans cette Ligue Europa.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0