Cruel, mais plutôt logique. Devant au score contre le cours du jeu, Lille a été renversé en deux minutes par l’Ajax Amsterdam, jeudi soir (1-2), en 16e de finale aller de la Ligue Europa. Deux buts encaissés à domicile qui font très mal aux Dogues, en vue du match retour qui aura lieu aux Pays-Bas dans une semaine. Dominés dans la maîtrise et rarement dangereux à Pierre-Mauroy, les hommes de Christophe Galtier devront radicalement changer de visage pour espérer réaliser l’exploit sur la pelouse de la Johan Cruyff Arena.
On a un temps cru au coup parfait. Quand Timothy Weah a profité d’une mauvaise passe en retrait de Nicolas Tagliafico pour glisser le ballon entre les jambes de Maarten Stekelenburg (1-0, 72e), les Dogues sont passés en opération hold-up. Et pour cause, cette ouverture du score est intervenue au terme du seul petit temps forts des locaux dans cette rencontre. Qui plus est sur le premier – et dernier – tir cadré du club nordiste. Mais l’Ajax a effacé ce cruel scénario en deux minutes. Pour s’approprier la très belle opération de la soirée.
Ligue 1
Lille déçoit encore et Fonte se lâche : "Dans le foot, il faut aimer jouer"
HIER À 21:32

Tagliafico se rachète

Coupable sur l’ouverture du score, Tagliafico s’est rattrapé en obtenant un penalty frustrant pour Renato Sanches, qui ne l’avait pas vu arriver dans son dos mais l’a accroché en voulant protéger un ballon. Une décision frustrante mais pas scandaleuse validée après consultation de la vidéo par l’arbitre central. Dusan Tadic n’a pas tremblé pour ouvrir son pied et inscrire ce précieux but à l’extérieur (1-1, 87e). Un coup derrière la tête suivi d’un véritable coup de poignard : presque dans la foulée, le tout jeune Brian Brobbey (19 ans), fraîchement entré en jeu, a conclu un mouvement appui-déviation en une touche avec sang-froid (1-2, 89e).
Le genre de mouvement que les Néerlandais, et Davy Klaassen en particulier, ont multiplié en vain durant une bonne partie de la rencontre. Longtemps, le jeu a penché à droite, Antony se créant plusieurs occasions franches d’ouvrir le score (28e, 37e). Puis Tadic s’est de plus en plus montré dos au but, alors que le bloc de l’Ajax s’est montré régulier dans sa capacité à gêner les Dogues à la relance. Le plan tactique d’Erik ten Hag a par ailleurs considérablement perturbé le milieu lillois, qui a souvent semblé perdu. Après deux victoires nettes face au LOSC la saison dernière, en Ligue des champions, l’Ajax a encore fait sa loi avec style et caractère, même sans se créer une collection d'occasions franches. Pendant que le leader de la Ligue 1 a, tout d’un coup, semblé tout petit.
Ligue 1
Lille encore freiné
HIER À 20:51
Ligue des champions
Lille, c'est désespérant…
20/10/2021 À 22:11