Lille n’a pas réussi à bonifier son entrée flamboyante en Ligue Europa. Une semaine après son succès à Prague (1-4), le LOSC est passé tout près d’une grosse déception à Pierre-Mauroy, se retrouvant mené 2-0 par le Celtic Glasgow. Grâce à des buts de Jonathan Ikoné et Zeki Celik en deuxième période, les Nordistes sont revenus (2-2), mais sont désormais deuxièmes du groupe H, à deux longueurs de l’AC Milan, leur futur adversaire, qui s’est imposé face au Sparta Prague (3-0) dans le même temps.

Ligue Europa
Accroché par Milan, le LOSC devra attendre pour valider sa qualification
IL Y A 13 HEURES

Au vu du scénario de la rencontre, Lille s’en contentera, mais ce point du nul concédé sur sa pelouse laissera tout de même des regrets au LOSC, qui s’est fait peur mais poursuit sa série d’invincibilité, qui s’étend désormais à 13 matches, fin de saison passée comprise. Le minimum syndical pour le co-leader de Ligue 1, si solide en défense depuis le début de saison mais qui s’est pourtant montré très friable en première période face aux Bhoys de Glasgow.

Celik, dans les bons comme dans les mauvais coups

L’absence de José Fonte, laissé au repos par son coach qui a préféré titulariser Adama Soumaoro pour la première fois cette saison, en charnière centrale, n’est sûrement pas étrangère à ce constat. Avec le ballon dans les pieds, les joueurs de Christophe Galtier ont d’abord eu du mal à progresser jusqu’au but de Scott Bain. Et lorsque les Nordistes, notamment sur coup de pied arrêté, y sont parvenus, il se sont heurtés au portier du Celtic (13e, 16e). Et à force de peiner offensivement, les Dogues ont pris le retour de bâton du Celtic de plein fouet.

La faute surtout à Zeki Celik, l’homme du match, mais pas forcément que pour de bonnes raisons. Manquant, à l’image de son équipe, de tranchant offensivement, le Turc a perdu un ballon très dangereux dans son camp, dont Mohamed Elyounoussi a profité pour envoyer ensuite une superbe frappe du droit au fond des filets de Mike Maignan (0-1, 28e). En feu, l’international norvégien a doublé la mise cinq minutes plus tard d’une reprise du droit bien placée, après un nouveau mouvement collectif réussi par les Ecossais (0-2, 33e).

Les Nordistes, au fond du seau à la pause après un penalty manqué par Jonathan David (41e), et la barre touchée par Botman (44e), ont eu le mérite de ne rien lâcher. Et ils sont revenus par Celik, trouvé seul dans la surface sur une déviation après un corner et qui a trompé Bain en plaçant son ballon dans un trou de souris au premier poteau (1-2, 67e). Une réaction qui a suivi les trois changements effectués par Galtier, remplaçant notamment un Jonathan Bamba en petite forme et faisant entrer Renato Sanches dans l’entrejeu.

Les joueurs sortis du banc ont répondu présent, notamment le Portugais, dont les passes entre les lignes ont fait du mal au club aux 51 titres de champion d’Ecosse. Mais c’est bien Celik qui a été de nouveau impliqué dans l’égalisation, avec son bon centre depuis le côté droit pour Yazici.

Le Lillois, auteur d’un triplé la semaine dernière, a manqué sa frappe, mais le ballon est venu à Ikoné dont la frappe contrée a délivré les siens (2-2, 75e). Si Lille a évité le pire, il n’a pas réussi à se rapprocher d’une qualification en 16e de finale, alors que l’attend désormais une double confrontation face au plus gros morceau de ce groupe H, l’AC Milan.

Ligue Europa
David et Yazici de nouveau alignés en attaque : les compos de Lille - Milan
IL Y A 16 HEURES
Ligue Europa
Courtisé par le PSG, indispensable à Milan : Bennacer, lumière dans l'ombre de Zlatan
HIER À 07:09