Getty Images

Henry : "C'est intéressant que les gens essaient de nous découvrir, on part de loin..."

Henry : "C'est intéressant que les gens essaient de nous découvrir, on part de loin..."
Par AFP

Le 24/05/2019 à 17:20Mis à jour Le 24/05/2019 à 17:29

COUPE DU MONDE FEMININE - "On part de loin, on a tout à écrire", a lancé la capitaine des Bleues Amandine Henry vendredi, à deux semaines du Mondial en France (7 juin - 7 juillet), alors que l'équipe de France féminine n'a jamais remporté le moindre grand titre. Les footballeuses françaises disputent un match de préparation samedi (16h) à Orléans, contre la Thaïlande.

Comment vous sentez-vous physiquement avant ce match de préparation contre la Thaïlande ?

Amandine Henry : "On est un peu fatiguées, je pense que c'est normal, on a eu une grosse saison (avec Lyon et un nouveau titre en Ligue des champions samedi), mais quand il y a la victoire, la fatigue est plus facile à gérer. Quand on est sur le terrain, on oublie tout et on fait le maximum pour être la plus performante possible. Contre la Thaïlande, l'objectif est la victoire, mais il y a aussi le fait qu'après avoir eu beaucoup d'entraînements on est contentes de jouer un match, de se confronter à une équipe internationale. On va continuer à progresser, travailler, à progresser, à peaufiner les derniers détails et puis faire une bonne performance j'espère."

Le stade sera à guichets fermés, une nouvelle preuve de l'enthousiasme que suscite cette équipe de France ?

A.H : "C'est très important pour nous d'être au contact des supporters, et pour nous, c'est aussi une découverte de voir ces stades complets, à guichets fermés. Il y a le public derrière nous, ça nous motive encore plus. C'est la première année qu'il y a autant d'engouement autour de nous, les gens nous supportent en tant que footballeuses, mais veulent aussi nous découvrir en tant que personnes. On n'est pas juste des footballeuses, on est aussi des femmes, c'est intéressant que les gens, les médias essaient de nous découvrir. On part de loin, on a tout à écrire."

Avez-vous déjà rêvé de ce que sera le match d'ouverture du Mondial, le 7 juin au Parc des Princes ?

A.H : "Oui je l'ai imaginé, mais c'est compliqué, on ne sait pas comment on va réagir. J'attends un stade rempli, la ferveur, la famille, les proches, l'équipe, et au moment de La Marseillaise il va y avoir beaucoup d'émotions partagées. Mais on sera préparées à ça, et ce qui comptera ce sera vraiment sur le terrain. On a hâte d'y être et en même temps on n'a pas hâte, on a envie de savourer chaque moment, on en profite tous les jours, c'est un réel bonheur et on a peur que ça passe trop vite. On est un peu détachées, on est en groupe, dans notre bulle, ce qui compte c'est sur le terrain, de s'épanouir entre nous, de progresser et d'être prêtes le jour J. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut jouer une Coupe du monde dans son pays. Après, on se rend compte du gros rendez-vous qui se prépare, mais il n'y a pas de pression à se mettre, au contraire, ça va être un bel événement !"

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0