Face à l’équipe type d’Augsbourg, le PSG signe un deuxième succès en match de préparation. Les Parisiens, avec un groupe encore rajeuni, se sont imposés dans les dernières secondes (2-1) grâce à un but contre son camp de Jeffrey Gouweleeuw (2-1, 90e+1). Julian Draxler avait ouvert le score (1-0, 62e) avant que Florian Niederlechner n’égalise rapidement (1-1, 66e). Les joueurs de Mauricio Pochettino enchaîneront samedi contre le Genoa pour continuer de se frotter à des équipes européennes de première division. Avec, en ligne de mire, le Trophée des champions contre Lille le 1er août.
Il y avait encore cinq jeunes dans le onze titulaire du PSG pour ce troisième match de préparation. Toujours privé des internationaux présents à l’Euro ou à la Copa América, qui devraient reprendre l’entraînement ce jeudi, Pochettino avance à tâtons. Bitshiabu, Bitumazala, Dina Ebimbe, Gharbi et Simons au départ, Alloh, Ahamada, Fadiga, Kalimuendo (et toujours Bitumazala et Simons) à l’arrivée. Alors, forcément, tout n’est pas encore parfait dans le contenu. D’un point de vue défensif, les coups de pied arrêtés ont systématiquement amené le danger.
Ligue 1
Le PSG est prévenu, Manchester United réclame au moins 75 millions pour Pogba
IL Y A UN JOUR
À l’image de l’égalisation de Niederlechner, venu d’un corner joué à deux où Kehrer a été battu dans les airs par Gouweleeuw puis Navas devancé par le buteur (1-1, 66e). Et sans les interventions toujours aussi salvatrices du portier costaricain (13e, 18e, 41e, 64e), les errements parisiens auraient été sanctionnés bien plus tôt. Heureusement pour le PSG, Keylor avait endossé le costume de "San Navas". Face au pressing intense mis en place par Augsbourg en première période, la défense française a eu du mal à se mettre au niveau. Notamment Bitshiabu en défense centrale, auteur de plusieurs approximations.

Des jeunes satisfaisants

Au rayon des satisfactions, on retrouve Bitumazala, actif dans son couloir droit, Dina Ebimbe, bien plus tranchant une fois repositionné en milieu défensif, et Gharbi et Simons, joueurs offensifs les plus en vue du match. Rentré à la mi-temps, Kalimuendo a été plus influent qu’Icardi, délivrant une talonnade astucieuse vers Dina Ebimbe sur l’ouverture du score de Draxler (1-0, 62e). Le succès parisien a ensuite tardé à se dessiner alors qu’Augsbourg s’est arrêté de jouer en deuxième période, se contentant de défendre. Et c’est donc sur un dégagement manqué de Gouweleeuw hors de portée de Koubek (2-1, 90e+1), après un centre de Fadiga, que les Parisiens ont bouclé cette rencontre.
Alors, que pour la majeure partie d’entre eux, leur présence dans le groupe professionnel durant la saison se joue l’été, plusieurs jeunes ont montré à Pochettino qu’il pourrait compter sur eux à l’avenir. C’est finalement le principal enseignement à tirer pour le coach argentin au vu des états de forme disparates de ces joueurs.

Xavi Simons (PSG) contre Augsbourg / Amical

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Zlatan voulait revenir : Ibrahimovic a approché le PSG pour un incroyable come-back
HIER À 11:37
Ligue 2
Auxerre bat Grenoble et rejoint la tête du classement
HIER À 21:07