Samir Nasri n’a plus envie de l’équipe de France. C’est ferme et définitif. Si vous aviez le moindre doute à ce sujet, le joueur de Manchester City s’est chargé de le lever, jeudi sur L’Equipe 21. Lors d’un long entretien, Nasri (41 sélections, 5 buts) a parlé d’un peu de tout. Et surtout de Didier Deschamps, qui l’a privé l’été dernier d’une deuxième Coupe du Monde. Le joueur de Manchester City a affirmé que, s’il avait l’actuel sélectionneur des Bleus en face de lui, il lui dirait que "c’est un hypocrite et qu’il aurait dû se comporter en tant qu’homme, en assumant ses choix".

FOOTBALL 2012 France - Nasri

Crédit: AFP

Euro 2016
"On ne sait jamais, il peut porter plainte" : Quand Nasri pèse ses mots avant de parler de Deschamps
12/02/2015 À 22:13

Avant Nasri, d’autres footballeurs en activité et sélectionnables avaient choisi de s’exprimer librement et de libérer publiquement le fond de leur pensée. De manière… plus directe.

Cantona - août 1988 : Les Oscars, un sac à m… et Henri Michel

L’histoire entre Éric Cantona et l’équipe de France a été un jeu de "je t’aime, moi non plus". En plein été 1988, avant un match face à la Tchécoslovaquie, Henri Michel décide de se passer des services de l’attaquant de l’OM, appelé alors en renfort avec les Espoirs. Un choix que Cantona aura bien du mal à accepter.

Eric Cantona : "Henri Michel est un sac à merde"

Il répond une première fois sur le terrain. Le lendemain de l’annonce de la liste, l’OM bat le Matra Racing (2-0). Éric Cantona inscrit un but, ce qui lui permet de se lâcher après le match. "Je ne jouerai plus en équipe de France tant qu’Henri Michel y sera à sa tête", lance-t-il d’abord sobrement.

Puis après quelques minutes d’un discours dur sur son sélectionneur mais correct dans le langage, il dérape.

Je souhaite qu’on s’aperçoive rapidement qu’il est l’un des plus incompétents sélectionneurs mondiaux. (…) Je viens de lire ce que Mickey Rourke a déclaré à propos des Oscars d’Hollywood : ‘celui qui s’occupe de ça est un sac à m…’. Je ne suis pas loin de penser qu’Henri Michel en est un.

Éric Cantona prédisait alors qu’Henri Michel ne resterait pas bien longtemps à la tête des Bleus. Deux mois après, suite à un match nul à Chypre, Henri Michel sera remplacé par Michel Platini. 

1992 France Eric Cantona

Crédit: Imago

Anelka - août 2003 : Opération génuflexion

Jamais appelé par Jacques Santini en équipe de France, Nicolas Anelka a dû attendre le forfait de Sydney Govou avant une rencontre face à la Yougoslavie en novembre 2002, joint à ses bonnes performances à Manchester City pour que le sélectionneur lui tende une première fois la main. L’attaquant refuse alors la convocation, déclarant ne pas vouloir être un "bouche-trous".

Voir le Tweet

Quelques mois plus tard, en août 2003, le Francilien va plus loin en posant ses conditions pour revenir en sélection :

Qu’il s’agenouille devant moi, s’excuse d’abord et après je réfléchirai.

Jacques Santini n’ira pas jusque-là. Anelka ne portera pas le maillot des Bleus pendant son passage. "Je fais mon chemin sans l'équipe de France. Au fond, je remercie aussi son prédécesseur (Roger Lemerre) de ne pas m'avoir sélectionné pour le Mondial en Asie, vu la catastrophe qui s'est produite." Il n’hésitera pas à revenir après la prise de fonction de Raymond Domenech. La suite, on ne la connait que trop bien.

Anelka – juin 2010 : Le dérapage du siècle

Nicolas Anelka pensait que ce serait la bonne. Pour la première fois de sa carrière, l’attaquant avait réussi à se faufiler dans le groupe de l’équipe de France pour une Coupe du monde. Il la terminera seul. A la mi-temps de la deuxième rencontre des Bleus face au Mexique, Raymond Domenech reproche à Nicolas Anelka sont dézonage permanent. Ce que l’avant-centre n’apprécie pas du tout.

Anelka en discussion avec Domenech, le 18 juin 2010

Crédit: Panoramic

L’Equipe révèlera en une, deux jours plus tard les mots qui ont suivi la consigne du sélectionneur. On les passera sous silence. La France s’indigne, Anelka est renvoyé au pays et ses coéquipiers entament un bras de fer qui restera à jamais gravé dans l’histoire de l’équipe de France.

Giuly – mai 2007 : Pour avoir la tête de Raymond, Giuly était à cotiser…

Ludovic Giuly n’a peut-être pas eu la carrière qu’il aurait méritée en équipe de France. Sa relation avec Raymond Domenech est un premier élément d’explication. Dans son autobiographie, Giuly par Giuly, sortie en 2007, l’ancien joueur de l’AS Monaco explique que des textos échangés avec la compagne de Raymond Domenech, Estelle Denis, suite à une émission de télé pourraient être à l’origine de sa mise à l’écart. A part ça, celui qui évolue alors à l’AS Rome ne comprend pas. 

Il faut que je fasse quoi ? Je ne comprends pas. Il y a eu la Coupe du monde 2006, j'ai eu du mal à l'accepter, je l'ai accepté, aujourd'hui je ne vois pas ce qu'il y a, pourquoi je ne pourrais pas être dans cette liste-là, donc voilà maintenant c'est clair, il ne m'aime pas, il ne peut pas me blairer, et voilà il fait ses choix par rapport à ça 

Ludovic Giuly était même prêt à donner un peu de sa poche pour payer un éventuel licenciement de Raymond Domenech A l’image de ce qu’avait proposé le Sun en Angleterre pour tenter de faire partir Steve McLaren.

Si L'Equipe lance une telle collecte un jour contre Domenech, ils pourront compter sur moi. Je sais me montrer très généreux quand il s'agit d'une belle cause. 

Trezeguet - octobre 2010 : Et dire que Trezeguet est un taiseux…

Malgré un premier contact en Espoirs puis en équipe de France A, la relation entre David Trezeguet et Raymond Domenech n’a jamais été des plus joyeuses. A tel point qu’en octobre 2010, après avoir annoncé qu’il prenait sa retraite internationale (il changera d’avis plus tard), l’ancien attaquant de l’AS Monaco s’attaque à Raymond Domenech dans un long entretien accordé à So Foot.

Ce type est détesté dans le monde entier, le pire c’est qu’il aime ça. (…) Je ne sais même pas quoi penser de lui. Sans doute de la pitié. (...) J’ai eu l’occasion de croiser des coaches de prestige : Tigana, Jacquet, Capello, Lippi. Et puis j’ai eu Domenech. Quand tu as côtoyé les plus grands, c’est difficile d’accepter des choses de la part de personnes qui n’ont jamais rien gagné.

David Trezeguet et Raymond Domenech

Crédit: Panoramic

Coupe du monde
Deschamps (déjà) prolongé : 5 raisons pour lesquelles c’était une évidence
12/02/2015 À 13:41
Coupe du monde
S'il reste en poste jusqu'en Russie, Deschamps égalera Domenech
12/02/2015 À 12:01