Getty Images

Laporte et les taches indélébiles sur la page blanche

Laporte et les taches indélébiles sur la page blanche

Le 24/04/2019 à 00:26Mis à jour Le 24/04/2019 à 20:21

PREMIER LEAGUE - Très souvent irréprochable avec Manchester City, Aymeric Laporte n'a pas entamé son crédit aux yeux de Pep Guardiola malgré sa prestation coupable en Ligue des Champions, face à Tottenham. Mais il n'a certainement pas renforcé un postulat déjà maigre pour l'équipe de France.

S'il avait pu choisir, Aymeric Laporte n'aurait peut-être pas interverti sa performance face à Tottenham (1-0), samedi, en Premier League, avec celle qu'il avait bouclée trois jours plus tôt, en Ligue des Champions, devant ces mêmes Spurs. Après tout, même s'il a été doublement coupable en milieu de semaine, la physionomie de la rencontre européenne (4-3), marquante, a fait du revers subi par Manchester City un échec collectif.

Mieux, le défenseur a argumenté la thèse de l'accident avec une prestation beaucoup plus habituelle lors de la 35eme journée du championnat, objectif majeur de son club comme ne cesse de le rabâcher Pep Guardiola depuis qu'il en est l'entraîneur.

Un passif lourd

S'il a été éphémère, le malheur de l'ancien joueur de l'Athletic Bilbao a aussi renforcé le paradoxe noué autour de son statut en équipe de France, avec laquelle il n'a toujours pas honoré la moindre sélection. Jusqu'à présent, Didier Deschamps, fidèle à ses principes, avait plusieurs raisons de ne pas l'installer chez les Bleus. Il y avait le vécu, qui a rendu le groupe sacré champion du monde l'été dernier quasi intouchable, surtout en défense. La notion technique, aussi, marquée par la volonté répétée et assumée de ne pas cumuler plus de deux défenseurs centraux gauchers.

En Premier League, Laporte est toujours une référence

Son entame de match catastrophique, face à Tottenham, en Ligue des champions, où il a d'abord mis le ballon dans les pieds de Heung-min Son pour l'égalisation (7e) avant de le perdre sur l'action qui amène le deuxième but du Coréen (10e) a encore donné du grain à moudre au sélectionneur des Bleus. Pour DD, la Ligue des champions et ses matches à très haute-intensité constituent le juge de paix et le technicien n'oubliera ni cette performance ni son implication sur le but de Liverpool qui avait douché les espoirs de City, l'année dernière, au même stade de la compétition.

Pourtant, Laporte est encore adoubé par Guardiola, tant pour sa personnalité que pour ses qualités de premier relanceur, qui ont fait de lui le joueur ayant réussi le plus de passes courtes derrière Jorginho en Premier League. Depuis le début de la saison, il est aussi le joueur de champ le plus utilisé par le technicien espagnol, avec 2697 minutes jouées.

Aucun des défenseurs appelés en équipe de France depuis le Mondial n'a cumulé un temps de jeu aussi conséquent que le sien. Et il sera, à coup sûr, encore aligné lors de l'importantissime derby face à Manchester United, ce mercredi soir (21h00). Preuve qu'il a presque toujours été irréprochable ces derniers mois. Sauf au moment où il avait encore plus de raisons de l'être.

Aymeric Laporte lors de Manchester City - Cardiff en Premier League le 3 avril 2019

Aymeric Laporte lors de Manchester City - Cardiff en Premier League le 3 avril 2019Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0