Ole Gunnar Solskjaer peut se frotter les mains. Ses dirigeants viennent de lui offrir un joueur que n'importe quel entraîneur rêverait d'avoir dans son effectif. Donny van de Beek n'est pas forcément aussi "flashy" que Matthijs de Ligt et Frenkie de Jong, deux compatriotes avec lesquels il s'était révélé lors de l'épopée européenne de l'Ajax Amsterdam en 2019. Mais il a joué un rôle déterminant dans cette belle aventure. Il a su être inspiré et décisif. Mais le milieu de 23 ans a surtout montré à quel point il pouvait améliorer le rendement d'un collectif. C'est bien ce qui a convaincu Manchester United de débourser 40 millions d'euros pour l'arracher à son club formateur.

Premier League
Van de Beek débarque à Manchester United
02/09/2020 À 16:39

Les amateurs de tactique sont servis. Van de Beek, c'est le couteau suisse par excellence. Sa science du jeu est telle qu'il est capable d'être performant à tous les postes du milieu de terrain. En meneur, en relayeur et même en milieu défensif, il sait presser, récupérer, animer et finir. Il peut s'adapter facilement à n'importe quel système. Justement. Avec le Néerlandais, Solskjaer dispose désormais d'un éventail de schémas beaucoup plus large. Reste à trouver le meilleur compromis pour optimiser le potentiel du très alléchant trio que van de Beek peut former avec Paul Pogba et Bruno Fernandes dans l'entrejeu mancunien.

Le 4-2-3-1

Difficile de faire plus attractif. Dans cette configuration privilégiée par Solskjaer, van de Beek viendrait former le duo de récupérateurs avec Pogba derrière Bruno Fernandes dans son rôle de numéro 10. Sans que les positions soient figées. Les postes sont interchangeables et la faculté des trois hommes à coordonner leurs mouvements peut facilement créer le déséquilibre dans le bloc adverse. Au-delà de la qualité de ce trio dans la transmission, c'est la capacité du Néerlandais, du Français et du Portugais à se projeter dans la surface qui donne un potentiel offensif exceptionnel à Manchester United.

Car devant, il y en a un autre qui peut dynamiter n'importe quelle défense avec Anthony Martial, Marcus Rashford et Mason Greenwood. La limite, c'est le risque de voir l'arrière-garde mancunienne exposée avec six joueurs portés vers l'attaque. Mais le pari mérite d'être tenté face à des oppositions plus faibles. MU s'est régulièrement cassé les dents sur des blocs bas ces dernières saisons. Par sa justesse de jeu, mais aussi son sens du devoir dans les tâches défensives, van de Beek apporterait un plus considérable sur ce type de scénarios auquel les Red Devils peuvent être confrontés.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/09/03/2878589.jpg

Le 4-4-2 losange

Tout le monde peut y trouver son compte. A commencer par Nemanja Matic. Le Serbe est, avec Fred et Scott McTominay, l'un des grands perdants de l'arrivée de van de Beek tant elle densifie encore la concurrence au sein d'un milieu mancunien très fourni. Dans ce système, il occuperait un poste de sentinelle qui donnerait la possibilité à chacun de ses coéquipiers de l'entrejeu d'évoluer dans sa zone de prédilection : Pogba en relayeur gauche, van de Beek en relayeur droit, un poste qu'il a souvent occupé à l'Ajax, et Bruno Fernandes en meneur de jeu.

L'efficacité de ce système dépend aussi du profil des attaquants. Recentrés sur le papier, Martial et Rashford, voire Greenwood, présentent l'avantage d'être très mobiles et de pouvoir se déplacer rapidement vers les côtés, où leurs qualités de dribble et de percussion font régulièrement des ravages. Ils n'en seraient que plus difficiles à marquer pour la défense adverse. Et ils pourraient servir de points de fixation pour ouvrir des brèches à Bruno Fernandes, van de Beek et Pogba, trois hommes qui ont prouvé leur capacité à finir les actions dans la surface. Ce n'est pas le schéma privilégié par Solskjaer, mais l'idée mérite d'être creusée désormais.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/09/03/2878591.jpg

Le 4-3-3

C'est une autre variante possible si Solskjaer veut muscler son milieu de terrain, notamment face à des oppositions plus relevées en Premier League ou en Ligue des champions. Avec un élément plus défensif comme Matic ou Fred devant la défense, et deux relayeurs pour alimenter le trio d'attaque. A priori, plutôt Pogba et Bruno Fernandes, brillant dans son rôle de numéro 10 mais capable d'être performant un cran plus bas. Van de Beek n'entrerait pas forcément dans le onze type avec cette configuration. Mais il peut aussi avoir un rôle en sortie de banc.

Ce paramètre n'est pas négligeable pour Solskjaer. Derrière Bruno Fernandes et Pogba, il n'avait pas d'autres joueurs dans un registre de milieu créatif au sein de son effectif. Le Néerlandais donne une option supplémentaire qui offre à l'entraîneur mancunien une flexibilité bienvenue. Selon le scénario de la rencontre, il peut facilement faire entrer van de Beek à l'un des deux postes de relayeurs. Ou à la place de Matic pour donner une dimension supplémentaire à son arsenal offensif si MU se retrouve mené par exemple. Parmi les nombreuses qualités du Néerlandais, il y a également son état d'esprit. Il peut accepter un rôle de remplaçant sans faire de vagues. Et Solskjaer est le mieux placé pour savoir la valeur inestimable d'un "super-sub".

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1704x657:1706x655)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/09/03/2878588.jpg
Premier League
Chelsea casse (encore) sa tirelire pour Mendy
HIER À 09:17
Premier League
La très inconfortable semaine de Roman Abramovitch
23/09/2020 À 16:22