Deux salles, deux ambiances à Manchester. Alors que City a tranquillement dominé Burnley samedi après-midi, dans le cadre de la 8e journée de Premier League, United a complètement craqué sur la pelouse de Leicester (4-2) dans le même temps, pour mettre fin à sa longue série d'invincibilité à l'extérieur en championnat. Les hommes de Pep Guardiola restent à un point du leader Liverpool, large vainqueur à Watford (0-5) dans le sillage d'un énorme Mo Salah. Les Red Devils sont 5es. A noter également la rencontre spectaculaire entre Aston Villa et Wolverhampton.
Le film du multiplex
Premier League
Le roi est de retour : Man City est le nouveau leader de la PL
04/12/2021 À 19:24
Manchester United n'y arrive plus depuis fin septembre en Premier League. Mais les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer pouvaient s'appuyer sur une certitude : leur série de 29 rencontres sans défaite à l'extérieur en championnat. Désormais, il leur faudra chercher ailleurs pour reprendre confiance. Car Paul Pogba et les siens ont chuté loin de leurs bases pour la première fois depuis janvier 2020, dans un match de coups d'éclats.
Tout a commencé avec une frappe clinique de Mason Greenwood, venue débloquer une première période moyennement emballante (0-1, 19e). Mais Youri Tielemans, d'un ballon parfaitement enroulé du droit, a mis tout le monde d'accord à la demi-heure (1-1, 31e). C'est dans le dernier quart d'heure que les deux équipes ont véritablement lâché les chevaux. Caglar Soyuncu a marqué en renard (2-1, 78e), Marcus Rashford a signé son retour de la meilleure des manières (2-2, 82e).

Cristiano Ronaldo et Ole-Gunnar Solskjaer (Manchester United)

Crédit: Getty Images

La défense de United dépassée, City en contrôle

Puis United a craqué. Complètement dépassé défensivement, le club mancunien a cédé sur une demi-volée de Jamie Vardy (3-2, 83e), avant de laisser Patson Daka complètement seul (4-2, 91e). Les hommes de Solskjaer sont donc hors du top 4, au contraire d'un Manchester City qui a su garder Liverpool sous pression.
Les hommes de Pep Guardiola n'ont pas brillé, loin de là. Mais ils ont fait le job face à un faible Burnley. Bernardo Silva a concrétisé, par des statistiques, ses belles prestations dans le contenu ces dernières semaines. Le Portugais a ouvert le score en opportuniste, après une action qu'il avait initiée (1-0, 12e). Puis Kevin De Bruyne a profité d'un moment de flottement dans la défense adverse pour marquer d'une frappe du gauche (2-0, 70e). Fin du bal.

Bernardo Silva (Manchester City)

Crédit: Getty Images

De quoi rester dauphin des Reds, avec un petit point de retard, en attendant le déplacement de Chelsea à Brentford (18h30). Dans les autres matches de l'après-midi, on notera le spectaculaire retournement de situation à Aston Villa, où des Wolves menés 2-0 ont arraché la victoire avec trois buts dans les 15 dernières minutes, dont un coup franc dévié de Ruben Neves à la 95e. Leeds a de son côté rechuté sur la pelouse de Southampton (1-0), pendant que Norwich et Brighton se neutralisaient (0-0).
Premier League
Sous la neige, City enchaîne
28/11/2021 À 16:10
Ligue des champions
Symphonie des Citizens, Juventus humiliée : les tops et flops de la 5e journée
25/11/2021 À 08:54