Ils sont coéquipiers, mais ils sont surtout les meilleurs ennemis en ce début d'année 2022. Mohamed Salah et Sadio Mané sont une fois de plus sous le feu des projecteurs à l'approche d'un duel crucial entre le Sénégal et l'Egypte. C'était pour remporter la CAN le 6 février dernier, c'est pour gagner le droit d'aller au Mondial cette fois-ci, avec un match aller au Caire ce vendredi (20h30).
Un duel qui s'annonce encore déséquilibré entre un Sénégal auréolé du titre de champion d'Afrique et une Egypte moins fringante, qui doit composer avec plusieurs absences. Carlos Queiroz a d'ailleurs dévoilé une liste avec neuf changements par rapport au groupe qui a disputé la CAN, symbole du manque de stabilité chez les Pharaons. Mais comme lors de la Coupe d'Afrique, l'Egypte entend bien s'appuyer sur une assise solide et des joueurs morts de faim pour déranger l'équipe d'Aliou Cissé. Il y a un mois et demi, ça n'avait pas suffi.
Coupe du monde
Changement de programme : Sénégal - Pays-Bas match d'ouverture, Qatar-Equateur placé en soirée
02/04/2022 À 03:57

Un retour à la normale à Liverpool

Comment les deux leaders se sont remis de cette campagne continentale aux deux issues diamétralement opposées ? Plutôt bien, et sur les mêmes bases qu'avant, pour l'un comme pour l'autre. Salah comme Mané présentent en effet un bilan statistique identique depuis leur retour du Cameroun, avec 4 buts et 1 passe décisive chacun. Les deux hommes ont surtout soulevé un trophée avec leur club pour la première fois depuis presque deux ans il y a un mois, grâce à leur succès en Carabao Cup contre Chelsea (0-0, 11-10 tab). Loin de l'image qui avait fait le tour de la planète, où l'on voyait Mané réconforter un Salah en larmes après la séance de tirs au but en finale de la CAN, les deux ailiers ont pu cette fois partager leur triomphe.
Car avec Liverpool, ils ont pour objectif commun de remporter à nouveau le titre de champion d'Angleterre, qui n'apparaît plus aussi inaccessible que lorsque les deux hommes sont partis au Cameroun en janvier dernier. Et pour cela, une entente parfaite est indispensable à Jürgen Klopp. L'entraîneur allemand en est conscient, mais il sait aussi que la sélection est très importante pour les deux. C'est pour cela qu'il ne les a pas fait jouer le week-end dernier contre Nottingham Forest en Cup, comme il l'avait expliqué face à la presse anglaise avant la rencontre : "Salah a ressenti une gêne au pied, et évidemment pour Sadio Mané, il a besoin de repos avant deux matchs importants avec le Sénégal".

Mané peut pourrir l'année 2022 de Salah

Pour Salah, c'est en effet un peu différent, puisqu'il est victime d'un pépin physique, qui ne devrait cependant pas l'empêcher de tenir sa place. Le capitaine de la sélection égyptienne - ce que n'est pas Sadio Mané avec le Sénégal - ne veut rater ce rendez-vous pour rien au monde, lui qui avait déjà disputé le Mondial 2018 diminué par une blessure provoquéé par Sergio Ramos en finale de Ligue des champions. Le gaucher a dû grandement prendre sur lui en février pour évacuer la frustration de la défaite en finale et se remettre en seulement une poignée de jours au travail après un mois de compétition, de surcroît en association avec le bourreau de ses ambitions en sélection.

Mo Salah et Sadio Mané (Liverpool)

Crédit: Getty Images

Un bourreau qui pourrait ternir encore plus sa saison d'ici mardi soir (match retour au Sénégal, mardi à 19h). Car on l'a presque oublié, mais Mohamed Salah était parti sur des bases exceptionnelles sur la saison 2021-2022, avec des performances dignes d'un potentiel Ballon d'Or pour 2022 (23 buts et 9 passes décisives avant de partir à la CAN). Mais malheureusement pour lui, ses chances se sont assombries avec la perte de la CAN. Sans une participation à la Coupe du monde, elles seront tout simplement nulles.

Le piège de l'excès de confiance

De son côté, Sadio Mané arrive à ce rendez-vous en puissance, leader d'une génération dorée au Sénégal et sur la dynamique de sa Coupe d'Afrique réussie en tous points. Mais attention à l'excès de confiance qui guette sa sélection, et que le numéro 10 des Lions de la Teranga souhaite absolument éviter. D'autant qu'aux yeux du grand public, une Coupe du monde sans le champion d'Afrique en titre ferait tâche, une année de CAN qui plus est.
En 2018, les deux nations avaient réussi à rallier la Russie, pour un bilan famélique et une élimination dès la phase de poules. Cette année, seul un de ces deux monuments africains pourra participer à la Coupe du monde. Seul un des deux champions que sont Mané et Salah pourra regoûter aux plaisirs du Mondial, et cette opposition pour y accéder promet un nouveau combat fratricide, qui laissera à n'en pas douter de nouvelles traces, quel que soit le résultat. Mais c'est le prix à payer pour une qualification pour le plus prestigieux événement du football de sélection.
Qualif Coupe du Monde - CAF
L'Egypte porte plainte pour "racisme" lors du match contre le Sénégal
30/03/2022 À 14:25
Qualif Coupe du Monde - CAF
Comme à la CAN, le Sénégal frustre l'Egypte pour aller au Mondial
29/03/2022 À 19:53