Un Burak Yilmaz en feu et la Turquie frappe un grand coup. À l’occasion du coup d’envoi des qualifications pour le Mondial 2022 dans la zone Europe, les hommes de Senol Günes ont écoeuré les Pays-Bas mercredi soir (4-2), sur la pelouse du Stade olympique Ataturk d’Istanbul. L’attaquant du LOSC a inscrit un triplé dans une rencontre qui a vu les locaux mener 3-0 avant de refaire le break dans un final de folie. Les coéquipiers de Yusuf Yazici prennent donc provisoirement la tête de ce groupe G, tandis que la sélection de Frank de Boer se met dans de sales draps.
C’était le premier choc de cette campagne qualificative à la prochaine Coupe du Monde, entre les deux nations favorites du groupe G (avec, peut-être, la Norvège). Mais il y avait bel et bien un favori et un outsider avant ce match. Force est de constater que la logique n’a pas été respectée. Peu en forme sur ses derniers matches – avec un seul succès sur ses huit dernières sorties – la Turquie a martyrisé des Oranje qui étaient jusqu’ici invaincus depuis le début du mandat de Frank de Boer, soit cinq rencontres. La recette ? Une défense longtemps solide et surtout, une efficacité à toute épreuve.
Euro 2020
De Ligt, coupable idéal : "Je me sens mal, on perd le match à cause de moi…"
27/06/2021 À 19:29

Le festival de Yilmaz, Depay manque un penalty

Cette froideur totale devant le but, c’est Yilmaz qui l’a incarnée. Revenu récemment de blessure avec Lille, le vétéran turc a ouvert le score avec un peu de réussite, voyant son extérieur du pied être dévié par Matthijs de Ligt (1-0, 15e). Au départ de l’action, les Pays-Bas réclamaient un penalty pour une main d’Okay Yokuslu non signalée par l’arbitre. Ce dernier n’a en revanche pas hésité au moment de sanctionner la faute de Donyell Malen sur… Yokuslu, vingt minutes plus tard. Et Yilmaz s’est fait un plaisir de faire le break (2-0, 34e). Pour compléter son festival, la star du jour a trouvé la lucarne de Tim Krul sur coup franc (4-2, 81e). Et entre-temps, il s’est passé beaucoup de choses.
Il y a eu ce but de Hakan Calhanoglu quelques secondes seulement après le retour des vestiaires (3-0, 46e), qui aurait dû sonner la fin du suspense. Puis ces deux minutes de folie qui ont vu Davy Klaassen (3-1, 75e) puis Luuk de Jong (3-2, 76e), marquer sur deux centres de Memphis Depay dans la foulée de leur entrée, pour lancer une folle remontée. Mais Yilmaz est passé par là pour marquer un quatrième but sur le… cinquième tir cadré des locaux. Ugurcan Cakir s’est ensuite chargé d’éviter de nouvelles sueurs froides aux Turcs, en multipliant les arrêts, notamment sur un penalty de Depay (94e).
Une bien mauvaise opération pour la bande à Frank de Boer, quand on sait que seuls les premiers de chaque groupe seront directement qualifiés pour le Mondial qatari. Samedi, il ne faudra pas bégayer face à la modeste Lettonie (18h00). Pendant ce temps, la Turquie ira en Norvège pour confirmer.

Memphis Depay

Crédit: Getty Images

Euro 2020
La désillusion pour les Pays-Bas
27/06/2021 À 17:55
Euro 2020
Métamorphosé avec le Barça, incontournable pour les Pays-Bas : De Jong, l’heure de l’envol a sonné
26/06/2021 À 21:57