Son rêve est devenu réalité. Plus de trois ans après sa dernière apparition sous le maillot de l’Italie, Mario Balotelli vient d’être convoqué par Roberto Mancini afin de prendre part au bref stage de son équipe nationale entre le mercredi 26 et le vendredi 28 janvier en vue des barrages de la prochaine Coupe du monde. Si cela relevait de l’utopie il y a encore quelques mois, son arrivée en Süperlig turque, chez le promu Adana Demirspor cet été, a totalement rebattu les cartes de l’ancien attaquant vedette de l’AC Milan, qui semblait avoir définitivement disparu des radars.
Auteur de huit buts et trois passes décisives depuis le début de la saison pour permettre à son modeste club d’occuper une quatrième place inespérée, Mario Balotelli semble revivre. Et ses performances ont tapé dans l’œil de son sélectionneur, qui lui offre donc l’opportunité de se faire une place au sein de l’effectif des champions d’Europe en vue de leur opération qualification au Mondial 2022. "Je me sens bien après ces deux dernières années et demie compliquées. Je me sens prêt à revenir en équipe nationale. Ce serait un rêve. Je quitterais la Turquie à pied maintenant si je savais que j'étais appelé avec les Azzuri", avait déclaré Super Mario au micro de la chaîne Twitch owcsport en novembre dernier.
Qualif. Coupe du monde
Un petit nouveau, un grand écart et des records à aller chercher : les 29 qualifiés décryptés
31/03/2022 À 12:32

La renaissance de Balotelli

Voilà qui est fait. Il faut dire que le chemin depuis sa dernière sélection, qui remonte au 7 septembre 2018, a été plus que tortueux. Après une belle expérience à Nice (33 buts en 51 matches) et un court séjour à Marseille (8 buts en 15 rencontres), le bombardier italien avait retrouvé les pelouses de Serie A lors de la saison 2019/2020 pour une année galère à Brescia (5 buts en 19 matches), avant de dégringoler jusqu’en deuxième division, à Monza, où de nombreux problèmes physiques semblaient avoir eu raison de lui.

Mario Balotelli

Crédit: Getty Images

Roberto Mancini compte profiter de ce stage, organisé au centre national de Coverciano, à Florence, pour mobiliser tous les sélectionnables pour ces barrages incertains prévus à la fin du mois de mars, contre la Macédoine du Nord puis, en cas de victoire, contre le Portugal ou la Turquie. Une occasion en or pour Mario Balotelli de confirmer la grande estime que n’a jamais perdue en lui le sélectionneur italien. Après l’avoir lancé à l’Inter Milan en 2007 alors qu’il n’était qu’un adolescent, Roberto Mancini l’a fortement sollicité à Manchester City pour s’offrir le titre de Premier League en 2012. Après 14 buts en 36 apparitions sous le maillot azzuri, une chose est sûre : Mario Balotelli veut reprendre là où il s’était arrêté.
Qualif. Coupe du monde
Pepe : "Cela aurait été une injustice de ne pas voir le Portugal au Mondial"
29/03/2022 À 22:38
Qualif. Coupe du monde
Malgré l'élimination, Zlatan ne renonce pas à la sélection : "J'espère continuer"
29/03/2022 À 21:49