Getty Images

L’antisèche : Champions du monde des progrès

L’antisèche : Champions du monde des progrès

Le 26/03/2019 à 08:53Mis à jour Le 26/03/2019 à 08:54

QUALIFICATIONS EURO 2020 - Brillants vainqueurs de l’Islande ce lundi (4-0), les Bleus de Didier Deschamps ont su surfer sur le succès en Moldavie pour réaliser des débuts d’éliminatoires parfaits. Plus que les résultats, c’est aussi dans le contenu qu’il convient d’analyser les progrès français. Notre antisèche.

Le jeu : Les Bleus à leur main

Ce fut un match finalement tranquille où les défenseurs français auront passé plus de temps à relancer qu’à contrer les offensives islandaises. Dans leur 4-2-3-1 habituel, les Bleus ont su imposer leur tempo, s’appuyant énormément sur les éclairs de Kylian Mbappé ou les appels à répétition de leurs latéraux pour étirer le bloc islandais. C’est d’ailleurs grâce à deux centres que les hommes de Didier Deschamps ont fait la différence. Avant de parachever le spectacle de deux actions collectives magnifiques où les talents de chacun étaient là pour le collectif.

Vidéo - Confiance et matûrité : Pourquoi les Bleus marchent sur l'eau

02:11

Les joueurs : Le détonateur Mbappé, l’intelligent Griezmann et le frisson Pavard

Il peut agacer parfois. Mais quelles différences il fait ! Intenable ce lundi, Kylian Mbappé s’est mis au service de ses coéquipiers (2 passes décisives) mais s’est aussi offert son petit but, son douzième en sélection. Antoine Griezmann (1 but, 1 passe) a encore été à l’origine de nombreuses actions par son positionnement et ses déplacements si subtils.

Au milieu, Paul Pogba a rayonné dans un rôle de meneur alors que N’Golo Kanté a gratté, comme toujours, un nombre incalculable de ballons pour soulager une défense peu sollicitée et où Hugo Lloris veillait au grain. À noter l’excellente prestation de Benjamin Pavard, passeur décisif pour Olivier Giroud mais également auteur de deux demi-volées qui ont ressuscité des souvenirs chers à tous les Français.

Le facteur X : La régularité nouvelle de Paul Pogba

Ce n’est plus le même joueur. Souvent critiqué pour son manque de régularité au cours de sa carrière en Bleu, Paul Pogba a semble-t-il trouvé la bonne carburation depuis 2018. Étincelant lors du Mondial, le Mancunien a encore prouvé qu’il était la principale raison au bon fonctionnement offensif français ce lundi. Quand il éclaire le jeu comme lors des deux derniers matches, c’est tout le secteur offensif qui se régale. Et, à la clé, cela commence à chiffrer.

Vidéo - Les Bleus prennent une autre dimension et ils le doivent avant tout à Pogba

01:22

Le tweet fashion

La stat : 29 ans

Cela faisait vingt-neuf ans que les Bleus n’avaient pas commencé une campagne de qualification par un tel carton offensif à savoir huit buts après deux matches. La dernière fois, c’était donc en octobre 1980 (neuf buts) dans le cadre des qualifs pour la Coupe du monde 1982. Et la dernière fois que les Bleus avaient enchaîné simplement deux matches à quatre buts ? 2013 avec les matches face à la Biélorussie et l’Australie. Feu d’artifice !

La joie des Bleus face à l'Islande

La joie des Bleus face à l'IslandeGetty Images

La décla : Didier Deschamps sur l’animation offensive des Bleus

" C'est une question de complémentarité. Ils se connaissent bien. Ce n'est pas évident pour ceux qui sont sur le banc deux fois en trois jours mais il y a une question d'automatismes, d'habitude. Quand je vois la complémentarité, notamment entre Kylian et Antoine... ça s'appelle la complicité et ça vient avec le temps. "

La question : Les Bleus ont-ils enfin appris à attaquer face à un bloc bas ?

Vidéo - "La plus grande force des Bleus pourrait devenir leur plus grande faiblesse"

02:23

Dans le sillage d’un Paul Pogba meneur de jeu impeccable, les Bleus ont su trouver les clés. En passant par les côtés d’abord, avec des latéraux disponibles et la bombe Mbappé. En s’appuyant aussi sur une réussite retrouvée aussi sur coup de pied arrêtés. Dans ce puzzle offensif, chacun remplit son rôle à merveille et la complémentarité des profils donne raison aux choix de Didier Deschamps. Une fois de plus. À confirmer lors des prochaines sorties. Car, pour ce mois de mars, ce fut parfait !

Avec Cédric GRANEL

Antoine Griezmann, Samuel Umtiti et Olivier Giroud
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0