Getty Images

Rabiot et la vénérable Juve, improbable et inespéré mariage

Rabiot et la vénérable Juve, improbable et inespéré mariage

Le 02/07/2019 à 11:39Mis à jour Le 02/07/2019 à 15:04

MERCATO – La Juventus a officialisé l'arrivée d'Adrien Rabiot. Une union improbable entre l'institution bianconeri et l'ingérable vilain petit canard du football français. Une union improbable qui offre un cadre parfait au milieu de terrain pour redevenir ce qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être.

Ce mardi devant les caméras, Adrien Rabiot a retrouvé la parole. Très vite, sur les terrains, il redeviendra un joueur de foot. Ecarté du groupe professionnel depuis la fin d'année dernière, l'ancien milieu du PSG n'a plus joué le moindre match depuis une apparition de sept minutes sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade (1-4) le 11 décembre dernier. Puni pour ne pas avoir prolongé son contrat, Rabiot a fini son aventure dans un placard. L'épilogue d'une année 2018 très pénible. Il s'est d'abord mis toute la France, et son sélectionneur, à dos en refusant de jouer les rustines avant la Coupe du monde 2018. Snober la sélection : crime de lèse-majesté.

Ses rares soutiens, ceux du Parc des Princes, ont fini de le protéger en fin d'année. "Rabiot, on n'a pas besoin de toi", pouvait-on lire dans les tribunes parisiennes après les sifflets nourris à son égard lors de PSG-Toulouse. Tout remonte soudainement à la surface : ses justifications maladroites sur ses prestations ratées en Bleu ("C'était assez dur parce qu'il faisait froid, j'avais peur de me blesser" après Bulgarie-France), ses bouderies lorsqu'il est aligné en sentinelle avec Unai Emery, ses nombreuses volte-face sur la renégociation de son contrat, ses flirts avec le Barça etc. Rabiot a réussi l'exploit de faire l'unanimité contre lui.

Banderole hostile à Adrien Rabiot

Banderole hostile à Adrien RabiotGetty Images

Souvenir d'un joueur fantastique

Depuis quelques temps déjà, plus personne ne parle de ses performances sur le terrain. Il est l'enfant pourri gâté du football français qui ne respecte rien : ni son club, ni sa sélection, ni ses supporters. La vérité est sans doute beaucoup plus nuancée. Paris a sans doute sa part de responsabilité et sa communication souvent malheureuse l'a fragilisé plus que de raison. Mais, au fond, qu'importe. Malgré des mois de chute libre, malgré un chômage technique, malgré une image assombrie, Adrien Rabiot est désormais un joueur de la Juventus Turin. Du PSG à la Vieille Dame, une trajectoire qui marque une vraie progression.

La grande Juve, institution du foot européen, vénérable patronne du foot italien, candidate sérieuse à la Ligue des champions, a choisi Adrien Rabiot en dépit de tout ce qui se dit/s'écrit sur lui. Pour lui témoigner de sa confiance, mais aussi parce qu'il arrive libre comme l'air, les Bianconeri lui ont offert le troisième plus gros salaire du vestiaire (7 millions d'euros mensuels, seuls Cristiano Ronaldo et Paulo Dybala font mieux) et une coquette prime à la signature (10 millions d'euros). Il faut croire que son abominable année 2018 n'a pas fait chuter sa cote auprès d'un club qui le suit depuis des années. Cette arrivée nous rappelle aussi quel formidable joueur il fut à Paris. Et il est sans doute toujours aujourd'hui en dépit du reste.

Adrien Rabiot

Adrien RabiotGetty Images

Deux options

Soyons honnête, Rabiot ne pouvait pas espérer meilleure porte de sortie. Son parcours tortueux la rendait même inespéré. Cette Juve qui oblige à porter le costume trois pièces, cette Juve au standing cinq étoiles qui ne tolère pas le moindre écart, s'est donc entichée du mal aimé du football français. Elle va lui offrir un cadre strict et rigide mais aussi la possibilité de s'affirmer dans l'un des cinq plus grands clubs du monde. Le bâton et la carotte en quelque sorte.

Rabiot ne pouvait pas rêver mieux alors que Paris n'a jamais vraiment su comment gérer son si talentueux mais si turbulent Titi. Rabiot, qui a toujours su ce qu'il voulait, a désormais deux options : se tenir à carreau et redevenir ce qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être, l'un des meilleurs milieux du monde, ou rester hors des clous et faire sombrer sa carrière. La Juve lui offre le cadre idéal à son épanouissement et une page blanche pour se reconstruire. Ce serait bête de tout gâcher.

Vidéo - Rabiot : "Ca a été six mois compliqués..."

01:31
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0