Getty Images

L'Atalanta rêve en grand

L'Atalanta rêve en grand
Par AFP

Le 05/05/2019 à 17:22Mis à jour Le 06/05/2019 à 02:23

SERIE A - La sensation bergamasque se confirme. En s'imposant 3-1 sur la pelouse de la Lazio Rome dimanche lors de la 35e journée, l'Atalanta a conforté sa 4e place au classement et peut rêver à la Ligue des champions la saison prochaine, surtout que la Roma a concédé le nul face au Genoa (1-1).

Victorieuse 3-1 à Rome sur le terrain de la Lazio, l'Atalanta Bergame a conforté sa 4e place en Serie A, grâce aussi au match nul de l'AS Rome, et se retrouve désormais en position idéale en vue d'une qualification pour la Ligue des champions. L'Atalanta joue sur deux tableaux puisque ce match contre la Lazio Rome aura un remake dans 10 jours en finale de la Coupe d'Italie. Mais l'équipe de Gian Piero Gasperini n'a aucune raison de faire des choix.

En pleine confiance, en pleine forme physique aussi, l'Atalanta est en effet depuis plusieurs semaines l'équipe qui joue le mieux d'Italie et elle a toutes les raisons de croire à une formidable fin de saison. Avec ce succès romain, les Bergamasques s'installent en effet très solidement à la 4e place. Car l'AS Rome (5e), n'est pas parvenue à s'imposer sur la pelouse du Genoa (1-1) et se retrouve à trois longueurs, plus une différence de buts très défavorable. En cas de victoire lundi, l'AC Milan (7e) reviendrait également à trois points du Top 4.

Mais plus que regarder derrière, l'Atalanta peut désormais penser à un podium puisque l'Inter Milan (3e), tenue en échec samedi par l'Udinese (0-0), n'est plus qu'à un seul point. Et alors que l'Inter reste sur trois matches nuls consécutifs, l'Atalanta fonce: trois victoires d'affilée et dix matches sans défaite (sept succès et trois nuls). Dimanche encore, les joueurs de Bergame ont montré à quel point ils sont sûrs de leur jeu. Car la Lazio a ouvert la marque d'entrée, par Parolo (3e). Mais l'Atalanta n'a pas arrêté d'attaquer et a marqué par trois fois, via Zapata (22e), Castagne (57e) et Wallace contre son camp (76e).

Mertens dépasse Maradona, Frosinone relégué

L'équipe inattendue de la saison n'a désormais plus qu'à gérer un calendrier alourdi par la Coupe d'Italie. La semaine prochaine, l'Atalanta affrontera le Genoa avant d'enchaîner finale de Coupe et déplacement à Turin pour s'y mesurer à la Juventus lors de l'avant-dernière journée. Pour la Lazio en revanche, il n'y a plus vraiment d'espoirs de Ligue des champions. Les joueurs de Simone Inzaghi sont 8e à sept points du Top 4 et même la Ligue Europa sera difficile à atteindre via le championnat. La finale de Coupe devient désormais l'objectif absolu.

De son côté, la Roma a donc laissé passer l'occasion de suivre le rythme de l'Atalanta. Dans un match d'un très faible niveau technique, les Romains avaient pourtant ouvert la marque par El Shaarawy (1-0, 82e), leur meilleur joueur cette saison. Mais les hommes de Claudio Ranieri n'ont pas réussi à maintenir leur avantage et ont encaissé un but signé Romero au début du temps additionnel.

En toute fin de match, leur gardien Mirante leur a même évité la défaite en repoussant le penalty mal frappé par Sanabria. Mais le petit point pris à Gênes risque d'être insuffisant pour les giallorossi, repoussés à trois points de l'Atalanta et du Top 4 avant de recevoir la Juventus dimanche prochain. "On avait besoin de trois points, mais nous ne renonçons pas. Nous avons redressé une situation qui était compliquée et nous sommes toujours en course pour la Ligue des champions", a assuré Ranieri.

Parmi les autres matches disputés dimanche, on note le match nul 3-3 entre Parme et la Sampdoria. Auteur d'un doublé, le Génois Quagliarella prend le large en tête du classement des buteurs avec 25 buts. Naples, déjà certain depuis la semaine dernière de participer à la C1 la saison prochaine, a par ailleurs assuré sa 2e place en fin de saison. Il compte 10 points d'avance sur l'Inter. Les hommes de Carlo Ancelotti ont battu Cagliari 2-1 grâce notamment au 82e but de Dries Mertens, soit un de plus que le légendaire Diego Maradona lors de son séjour napolitain entre 1984 et 1991. "Je suis très heureux d'avoir dépassé Maradona et de faire partie de l'histoire du Napoli", a réagi le Belge, 31 ans. Cette 35e journée a également été marquée par la relégation de Frosinone (19e), qui suit le Chievo Vérone en Serie B.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0