À ce rythme-là, le football italien ne s'en sortira pas. De nouveau frappé par un cas de racisme, mardi, lors de Cagliari - Juventus (0-2), les instances dirigeantes ne semblent pas (encore) prêtes à taper du poing sur la table. Au grand désarroi de Moise Kean et Blaise Matuidi, victimes de ces cris racistes. Pour le rapport fédéral, rédigé après la rencontre, c'est bien l'attaquant qui aurait provoqué ces derniers.

Simple amende pour Cagliari ?

Rapporté par La Gazzetta dello Sport, ce dernier est sidérant. Selon le quotidien, les trois inspecteurs de la Fédération, présents au Sardegna Arena, expliquent que c'est la célébration "provocatrice" de Kean après son but qui a engendré la "réaction" des tifosi sardes. Pour rappel, l'international italien était resté immobile face à eux, les bras grands ouverts.
Serie A
Pogba, Balotelli, Sterling : le monde du football soutient Kean et Matuidi, Bonucci critiqué
03/04/2019 À 15:01
De plus, l'un des inspecteurs, placé sous la tribune mis en cause, explique que ces "buu" n'ont été entendus qu'après la réalisation de l'attaquant bianconero. Et non pas avant, comme en témoignent pourtant plusieurs vidéos. Enfin, les auteurs de ces cris racistes sont quantifiés autour de 40-50 personnes. Soit un nombre trop maigre pour "percevoir la réelle dimension de l'épisode". Une condition sine qua non pour acter la fermeture d'une tribune. Résultat, le club de Cagliari devrait s'en tirer avec une simple amende.
Serie A
Naples ne s'est pas présenté, victoire sur tapis vert pour la Juve ?
04/10/2020 À 20:08
Serie A
Naples domine Sassuolo (2-0) et revient à deux points de la Roma
25/07/2020 À 21:53