Un joueur ne fait pas gagner un match à lui tout seul, et la Fiorentina l'a appris à ses dépens. Infernal en attaque et auteur de deux passes décisives, Franck Ribéry n'a pu empêcher la victoire de l'Inter, qui a parfaitement lancé sa saison de Serie A à domicile (4-3). Menés deux fois au score, les Nerazzurri ont inscrit deux buts en fin de match pour récompenser leur domination. Romelu Lukaku (87e) et Danilo D'Ambrosio (89e) ont sauvé les Lombards d'une défaite dans leur antre.

La meilleure défense d'Italie la saison dernière, avec 36 buts encaissés en 38 journées, aura donc tenu trois minutes en 2020-21. Christian Kouamé a profité d'un cafouillage pour ouvrir le score facilement de près (3e, 0-1). La Fiorentina, qui avait joué et gagné lors de la première journée contre le Torino (1-0), s'est vite résigné à évoluer en contre-attaque. En face, l'Inter avait le ballon. Mais il n'y avait pas la présence dans la surface pour traduire sa domination. Marcelo Brozovic était trop court sur le centre de Nicolo Barella (15e), comme Romelu Lukaku sur un service d'Ashley Young (36e). Il a fallu attendre le bon travail de Barella et une frappe imparable de Lautaro Martinez aux 18 mètres pour voir une frappe cadrée, et par la même occasion un but chez les Nerazzurri (45e+2, 1-1).

Serie A
"Ibrahimovic ? Cette fois, je ne l'ai pas écouté…"
17/10/2020 À 20:28

Fantastique Ribéry

Martinez n'a pas refroidi à la mi-temps. Il a résisté à Sofyan Amrabat pour forcer le but contre son camp de Federico Ceccherini (52e, 2-1). Sauf que la Fiorentina, et surtout Franck Ribéry, avaient prévenu. Le Français, à l'origine du premier but, aurait offert le doublé à Kouamé s'il n'avait pas buté sur Samir Handanovic (17e). Castrovilli, lui, n'a pas gâché son offrande après un gros travail dans la surface, d'une frappe croisée (57e, 2-2). Et que dire de son dribble sur Danilo D'Ambrosio, avant une passe lumineuse pour Federico Chiesa et son sang-froid devant Handanovic ? (63e, 2-3).

Pas abattus, les hommes d'Antonio Conte ont poursuivi leur travail de sape. Lukaku a manqué le cadre de peu d'une frappe du gauche (68e) et a perdu un face-à-face avec Bartlomiej Dragowski (72e). Le gardien polonais a aussi eu du travail sur deux frappes lointaines de Stefano Sensi (73e, 77e). Puis le tournant : Ribéry a fixé l'entière défense intériste pour décaler l'entrant, Dusan Vlahovic, qui a dévissé une frappe de son mauvais pied, le droit, dans la surface (81e). Cynique, Lukaku a conclu la belle action initiée par Alexis Sanchez et poursuivie par Achraf Hakimi pour égaliser (87e, 3-3).

Et sur un corner joué à deux, Sanchez a trouvé D'Ambrosio de la tête au second poteau, qui a gagné son duel aérien avec... Vlahovic (89e, 4-3). Les applaudissements des 1.000 spectateurs adverses pour la sortie de Ribéry n'effaceront rien : la Fiorentina a laissé filer un match qu'elle tenait. Pour l'Inter, dauphin de la Juventus la saison dernière, c'est une entame de saison idéale. Ou presque.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1269x299:1271x297)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/09/26/2894481.jpg
Serie A
Zlatan frappe deux fois et offre le derby au Milan
17/10/2020 À 17:57
Serie A
Leader provisoire, Ibrahimovic en patron : Milan, retour vers le passé ?
15/10/2020 À 20:11