Non, la Juve n’a pas dit son dernier mot dans sa course à un dixième titre consécutif de champion d’Italie. Sur la pelouse de San Siro, face à un AC Milan qui restait jusqu'à cette 16e journée la dernière équipe invaincue des cinq grands championnats, les joueurs d’Andrea Pirlo sont allés s’imposer, grâce notamment à un doublé de Federico Chiesa (1-3). Avec un match de retard, la Vieille Dame revient ainsi à 7 longueurs des Rossoneri, toujours leaders.
Milan n’a finalement pas tenu le choc. Avec une ribambelle d’absents, les Lombards ont longtemps tenu la dragée haute au nonuple champion de Serie A en titre. Mais il a manqué de trop de choses aux joueurs de Stefano Pioli, notamment de beaucoup plus de poids et de réalisme en attaque, pour poursuivre leur série d’invincibilité en championnat. Longtemps fébrile à la relance, la Juve, elle, a livré un match de patron, en faisant mal sur deux de ses temps forts du match, avant de faire la différence par ses entrants.
Serie A
Milan rejoint l'Inter en tête avec un Hernandez buteur
IL Y A 9 HEURES

Chiesa a mis l’AC Milan à terre à lui tout seul

L’histoire aurait pu être totalement différente toutefois si les coéquipiers de Théo Hernandez, mal inspiré ce soir, avaient su faire de même. Car les Lombards, bien que décimés (Ibrahimovic, Rebic, Tonali et Bennacer absents pour ne citer qu’eux), ont pris ce match par le bon bout. Avec un pressing haut, ils ont forcé les Turinois à multiplier les erreurs de relance et les approximations derrière. Sans jamais parvenir à faire la différence ensuite (6e, 7e, 13e). Les partenaires d’Adrien Rabiot se sont donc peu à peu remis dans le sens de la marche. Et Chiesa, après avoir touché le poteau (16e), a trouvé la faille après une superbe combinaison avec Paulo Dybala (0-1, 18e).
Mais ce Milan a des valeurs sûres, parmi lesquelles Rafael Leao. L’ancien Lillois, bien que souvent esseulé devant, a donné du travail à De Ligt et Bonucci. Après avoir manqué le cadre de peu (22e), il a sollicité une première fois Wojciech Szczesny impeccable ce mercredi (7 arrêts) à la 27e minute. Avant de délivrer un ballon parfait à l’entrée de la surface à Davide Calabria, le latéral reconverti milieu de terrain pour un soir, dont la frappe a trouvé la lucarne droite du Polonais (1-1, 41e).
Alors que Milan a démarré la seconde période sur les chapeaux de roues, la Juve a encore été la première à faire la différence. Chiesa, toujours lui, sur un nouveau service de Dybala, a décoché une frappe imparable du gauche à l’entrée de la surface pour faire vaciller l’édifice milanais (1-2, 63e). Et c’est Weston McKennie et Dejan Kulusevski, entré dans la foulée, qui ont fini le travail.
Après que Rabiot a fait la différence au milieu de terrain, le second a débordé côté droit pour donner le ballon à six mètres à l’Américain, auteur de son deuxième but de la saison (1-3, 76e). Une réalisation facile mais importante, qui relance la troupe de Pirlo, désormais 4e, dans la course au titre. Pour continuer d’espérer briser le règne des Turinois, les Milanais, eux, devront relever la tête dès ce week-end face au Torino.
Serie A
Un scénario fou pour une première victoire : La Juve avance enfin
IL Y A 11 HEURES
Serie A
Accrochée par Milan, la Juve ne gagne toujours pas
19/09/2021 À 20:37