Sale affaire pour l'AC Milan. Alors que les Rossoneri avaient l’occasion de grimper provisoirement à la première classe du classement de Serie A, ils ont été battus sur le fil par la modeste équipe de la Spezia (1-2). Les joueurs de Thiago Motta sont venus à San Siro pour jouer un vilain tour à l’un des prétendants au titre, en opposant une belle résistance puis en étant opportunistes quand il le fallait. C’est un résultat qui risque de hanter les Milanais pendant plusieurs jours avant le choc face à la Juventus Turin. Car l’Inter reste devant avec deux points d’avance et un match en moins, tandis que le Napoli, vainqueur sans trembler sur la pelouse de Bologne (0-2) n’est plus qu’à deux petites longueurs.
L'AC Milan aurait-elle perdu le titre lors de la réception de Spezia ? C’est encore trop tôt pour le dire. Mais toujours est-il que les hommes de Stefano Pioli se sont mis des bâtons dans les roues. Face à l’équipe entraînée par Thiago Motta, les Rossoneri ont fait montre d’un cruel manque de réussite, à l’image de ce penalty loupé par Théo Hernandez, accordé après l’intervention du VAR (45e). Heureusement pour lui, Rafael Leao, sans aucun doute le meilleur joueur du Milan ce lundi soir, sinon le plus remuant, a trouvé la faille en lobant le gardien de Spezia juste avant la pause (1-0, 45e+1). Cette ouverture du score a récompensé la très légère domination des Lombards, qui se sont ensuite endormis.
Serie A
D'une surface à l'autre : Théo Hernandez traverse le terrain et inscrit un but d'anthologie
IL Y A 15 HEURES

Rafael Leao (AC Milan)

Crédit: Getty Images

Le Milan plombé par son manque de réalisme

Le match était pourtant loin d’être gagné pour le Milan, qui n’a jamais su mettre un ultime coup d’accélérateur. Il faut avouer aussi qu’il est tombé sur un gardien en état de grâce. Déjà auteur de plusieurs parades déterminantes en première période (16e, 27e, 40e), Ivan Provedel a fait ce qu'il fallait pour laisser son équipe dans le match après l’égalisation signée Kevin Agudelo (1-1, 64e). Il a notamment réalisé deux interventions impressionnantes face à Zlatan Ibrahimovic.
Les Milanais n’ont pas non plus été aidés par l’arbitre, qui a privé Junior Messias d’un but pour avoir sifflé une faute sur Ante Rebic plutôt que de laisser l'avantage (90e+2). Autant de faits favorables pour Spezia qui ont permis à Emmanuel Gyasi de tromper Mike Maignan au terme d’un scénario incroyable et, surtout, du temps additionnel (1-2, 90e+5). Plombé par son inefficacité, l'AC Milan permet à l’Inter de rester en tête du classement voire, éventuellement, de prendre ses aises en raison de son match en moins.
Pire, les Rossoneri sont maintenant obligés de regarder de nouveau dans leur rétroviseur. Car le Napoli ne s’est pas manqué sur la pelouse de Bologne (0-2). Grâce à un doublé d’Hirving Lozano (20e, 47e), l’équipe dirigée par Luciano Spalletti reprend sa marche en avant avec une deuxième victoire de suite en Serie A. De quoi conforter sa place sur le podium, convoitée par l’Atalanta. Et remettre la pression sur le Milan, qui pourrait encore laisser quelques plumes après l’affrontement à venir avec la Juventus Turin...

Zlatan Ibrahimovic (AC Milan) contre la Spezia / Serie A

Crédit: Getty Images

Serie A
L'AC Milan à un point du titre
IL Y A 15 HEURES
Serie A
Le chassé-croisé continue : L'AC Milan reprend la tête
08/05/2022 À 20:41