La Lazio Rome connaît ses sanctions dans l'affaire des "tests positifs" au Covid-19. Deux médecins du club, qui avaient été suspendus pour douze mois, voient eux la sanction réduite à cinq mois. La Lazio écope par ailleurs d'une amende de 50.000 euros, là aussi revue à la baisse par rapport aux premières décisions de la justice sportive au printemps.
La FIGC avait ouvert une enquête à la suite de tests positifs au Covid effectués en octobre et en novembre 2020. Les dirigeants de la Lazio avaient été accusés de ne pas avoir alerté leurs autorités locales de santé après les tests positifs de huit "membres" du club (sans distinction entre joueurs ou encadrement) avant un match de la Ligue des champions fin octobre contre Bruges puis à nouveau avant un match début novembre contre Saint-Pétersbourg.
La cour d'appel a partiellement accepté les recours
Serie A
La Juventus revient à hauteur du Top 5
IL Y A 21 HEURES
La Fédération avait aussi critiqué le club pour ne "pas avoir empêché" trois joueurs de prendre part à une session d'entraînement le 3 novembre alors qu'ils avaient été testés positifs la veille. Des joueurs ont également été alignés en Serie A alors qu'ils auraient dû observer une période d'isolement obligatoire d'au moins dix jours en l'absence de symptômes.
La cour d'appel de la Fédération italienne (FIGC) avait alourdi en avril la sanction de première instance contre M. Lotito (douze mois de suspension au lieu de sept), mais le comité olympique italien (Coni), saisi par le club, lui avait demandé de réévaluer ce jugement."La cour d'appel a partiellement accepté les recours du président Claudio Lotito, des médecins Ivo Pulcini et Fabio Rodia et de la Lazio", a indiqué mardi la Fédération italienne en annonçant les sanctions réduites.
Serie A
Naples laisse la tête au Milan, l'Atalanta s'immisce dans la course au titre
HIER À 21:38
Serie A
Un carton et une belle opération : l'Inter a frappé fort
HIER À 18:51