Coupable d'avoir proféré des injures racistes envers Mike Maignan, un homme a été identifié par la police. Le suspect, originaire de Rovigo, en Vénétie, appartenait à un club de supporters de la région de Vérone. Il a été identifié par la Juventus et la police "à travers le système de videosurveillance du stade" et dénoncé auprès des autorités judiciaires, selon un enquêteur de la police de Turin joint par l'AFP.
Il doit être poursuivi pour "incitation à la haine raciale" et encourt une amende et une interdiction de stade, selon cette source. Dans une vidéo filmée dans le stade et diffusée sur les réseaux sociaux, on entendait une personne lancer des injures racistes à l'encontre du gardien N.2 des Bleus pendant qu'il s'échauffait juste avant la rencontre. Le club de supporters auquel appartenait le suspect a annoncé sur son site son exclusion immédiate, en "se dissociant fermement de tels comportement et en les condamnant durement".
Serie A
La Juve continue sa remontée
IL Y A UNE HEURE
Mike Maignan, arrivé cet été à Milan, avait appelé à réagir après ce nouvel épisode de racisme: "Nous avons besoin d'être plus nombreux et d'être tous unis dans cette bataille pour la société qui dépasse le cadre du football. Dans les instances, les personnes qui décident savent-elles ce que ça fait d'entendre des insultes et des cris nous reléguer au rang d'animal ?", s'était-il interrogé. "Je ne suis pas une "victime" du racisme. Je suis Mike, debout, noir et fier", avait-il lancé dans son message sur Instagram, alors que les stades italiens sont régulièrement le théâtre d'injures et cris racistes.
Serie A
Grâce à Osimhen, Naples continue son sans-faute
IL Y A 4 HEURES
Serie A
Giroud a sonné la révolte de Milan, nouveau leader
HIER À 20:48