Une mauvaise affaire. L'AC Milan reste seul en tête de la Serie A mais les deux points perdus à domicile contre Bologne (0-0), lundi en clôture de la 31e journée, entretiennent un suspense total pour le Scudetto, avec Naples (2e) et l'Inter Milan (3e) à un souffle des Rossoneri.
Incapable de trouver la faille malgré des occasions à foison, beaucoup par maladresse (31 tirs, 6 cadrés seulement), un peu à cause d'un gardien de Bologne solide sur sa ligne, Milan ne compte plus qu'une longueur d'avance sur le Napoli, vainqueur dimanche de l'Atalanta (3-1), et quatre sur les Nerazzurri, relancés par leur succès sur la Juventus (1-0). Sachant que l'Inter compte un match en retard, contre cette même équipe de Bologne, le trio de tête se tient donc potentiellement en un seul point à sept journées de la fin.
Serie A
La justice italienne ouvre une enquête sur le transfert d'Osimhen au Napoli
21/06/2022 À 16:06
Pour cette première journée de championnat disputée sans limite de capacité dans les stades depuis le début de la pandémie en Italie, en mars 2020, San Siro avait pourtant mis ses habits de lumière (68.000 spectateurs) pour soutenir ces Rossoneri en quête d'un premier Scudetto depuis onze ans. Avec une pensée pour le grand absent du soir, l'entraîneur de Bologne Sinisa Mihajlovic : le prénom de l'ex-technicien rossonero, de nouveau hospitalisé pour prévenir une rechute de sa leucémie, a été projeté sur les écrans avant le coup d'envoi.

La course au titre plus serrée que jamais

Le maillot de Milan était nouveau - mélange du maillot blanc et du traditionnel rouge et noir - mais pas les intentions offensives des joueurs de Stefano Pioli, qui ont comme souvent beaucoup couru et beaucoup tenté, mais en vain. Le gardien rossoblu Luka Skorupski, pas fâché de voir Rafael Leao (16e) et Théo Hernandez (32e) manquer le cadre, y est pour beaucoup, avec sa belle parade sur une tête à bout portant d'Olivier Giroud (45e).
Face à un Bologne pas venu seulement pour défendre, et volontiers dangereux pendant les premières 45 minutes, Mike Maignan a aussi dû s'employer sur une tentative de Michel Aebischer (22e) puis une frappe puissante de Musa Barrow (26e). En seconde période, la domination milanaise est devenue de plus en plus forte mais Skorupski a encore été déterminant, devant Leao dès la reprise (47e) jusqu'à une claquette salvatrice sur une tête de Ante Rebic (90+5e).
Entre-temps, Davide Calabria (60e) puis Leao (72e), servi par Zlatan Ibrahimovic entré à la place de Giroud, avaient raté la cible. Bologne (12e) repart avec un bon point, récompense d'une combativité qu'a dû apprécier Sinisa Mihajlovic, tout comme les entraîneurs de Naples et de l'Inter Luciano Spalletti et Simone Inzaghi.
Serie A
Buffon sur Di Maria : "Dans la Serie A actuelle, il serait comme Maradona"
20/06/2022 À 12:32
Serie A
La piste Lukaku "faisable", l'après-Skriniar anticipé : Marotta décrypte le mercato de l'Inter
20/06/2022 À 10:28