"Nous sommes tristes, énervés, gênés." Au micro de Movistar à la sortie de la pelouse, Antoine Griezmann ne cache pas sa déception après la défaite du FC Barcelone face à l'Athletic Bilbao en finale de la Supercoupe d'Espagne (3-2, a.p). Son doublé n'y a rien changé. S'il a permis à deux reprises à son équipe de prendre les devants, le Barça a laissé filer le trophée en prolongation. "Quand vous perdez en finale, tous les sentiments sont mauvais", lance-t-il, loin de trouver une raison de positiver avec ses deux buts. Sans grande surprise. "Les buts entrent de temps en temps et d'autres fois non. L'important est de gagner", lâche-t-il encore.

Messi, portée historique et répercussions d'un rouge inédit

Antoine Griezmann ne digère pas. Et il regrette notamment l'attitude de son équipe, qui n'a pas bien appréhendé cette rencontre. "On sait que les équipes de Marcelino (entraîneur de Bilbao) travaillent très bien et imposent un bon pressing. Nous avons commis des erreurs stratégiques. Nous allons devoir regarder ça et nous améliorer pendant la semaine", a-t-il encore relevé avant de saluer l'Athletic Bilbao. "Ils y ont cru jusqu'à la dernière minute et ils ont très bien joué".
Liga
Benzema a digéré, le Real a enchaîné
HIER À 21:54
Je crois que l'on a mal défendu
Au rang des choses à corriger, le champion du monde 2018 note notamment les failles défensives catalanes et le manque de communication, qui ont coûté très cher aux Blaugrana. "Je crois que l'on a mal défendu. On ne s'est pas parlé. Ce sont des détails très importants qui font l'issue d'un match. Quand le ballon part ou quand il faut commencer à courir, il faut que quelqu'un crie. Parfois on crie et parfois non...", s’étonne l’ancien de l'Atletico de Madrid sur BarçaTV.
En compétiteur, Antoine Griezmann ne compte cependant pas s'apitoyer sur son sort. Certes, ce trophée lui a filé sous le nez alors qu'il aurait pu offrir ce titre à son club et ouvrir son armoire à trophées avec le Barça après une année 2020 vierge. Mais le natif de Mâcon, revenu sur le devant de la scène, comme en témoigne ce deuxième doublé en quelques jours, est déjà concentré sur la suite : "Nous avons encore trois compétitions importantes. Nous devons nous reprendre pour gagner ce qu'il reste à jouer".
Liga
Un piètre bilan mais le Barça s'y accroche : Avec Dembélé, la patience n'a aucune limite
HIER À 10:57
Ballon d'Or
Putellas, le bouquet final
29/11/2021 À 20:22