AFP

Le PSG au-dessus de la mêlée

Le PSG au-dessus de la mêlée
Par Eurosport

Le 05/09/2012 à 10:08Mis à jour Le 05/09/2012 à 11:26

Avec ses 147 millions d'euros, le PSG a été le club le plus dépensier d'Europe, loin devant ses premiers poursuivants. Le PSG joue dans un autre monde que les autres clubs de L1.

Il y a le PSG et les autres. En L1 mais aussi en Europe. Tout au long de l'été, Leonardo et les dirigeants qataris se sont activés pour construire un groupe de rêve, à la hauteur de leurs ambitions. Désireux de prendre de l'avance sur le fair-play financier mis en place par l'UEFA à partir de la saison prochaine, le club parisien s'est offert les services de six joueurs (Ibra, Thiago Silva, Lavezzi, Van der Wiel, Verratti, Lucas Moura) pour la modique somme de 147 millions d'euros. Le PSG, auteur de trois des dix gros transferts de l'été, s'installe déjà sur le toit de l'Europe dans ce domaine. Et de loin puisque l'équipe de la capitale a dépensé 45 millions de plus que son dauphin sur le podium des grands dépensiers de l'été.

Derrière Paris, on trouve Chelsea. Si le PSG est en quête de grandeur, les Blues viennent eux de décrocher la Ligue des champions mais ils ont opéré une grande opération rajeunissement. Pour assouvir son désir de jeu et de jeunesse, Roman Abramovich n'a pas hésité à casser une nouvelle fois sa tirelire. Entre Eden Hazard, Oscar, Marko Marin, Kevin de Bruyne, Victor Moses ou encore Cesar Azpilicueta, les Londoniens sont les seuls, avec le PSG, à avoir passé la barre des 100 millions d'euros (100,3). Le Zenit Saint-Pétersbourg complète ce podium. Le club russe, propriété de Gazprom, a étonné toute l'Europe en recrutant lundi Hulk et Axel Witsel, pour un total de 95 millions d'euros !

Lille derrière le PSG... avec 130 millions de moins

Derrière, les autres grosses cylindrées européennes se sont montrées assez calmes. Manchester City, club le plus actif l'été dernier juste devant le PSG, a été beaucoup tranquille après avoir enfin réussi à monter sur le trône de la Premier League. Les Citizens ont toutefois passé la vitesse supérieure à la fin du mercato pour répondre aux attentes de Roberto Mancini pour près de 64 millions d'euros. Le PSG a dépensé plus du double. Si la Premier League a été le championnat le plus actif (620 millions), la frénésie parisienne est d'ailleurs telle que  la formation de Carlo Ancelotti a injecté sur le marché plus que l'ensemble des clubs d'une Liga en pleine cure d'austérité (132 millions d'euros) et où les deux géants ont été très discrets avec une recrue majeure pour le Real (Modric, 35 millions Modric) et deux pour le Barça (19 pour Song, 14 pour Alba), pour un total approchant.

Si le PSG a dominé l'Europe, que dire de la L1 où le club parisien ne joue définitivement plus dans la même catégorie depuis l'été dernier ? Cet été, le fossé s'est encore creusé. Pendant que le PSG a dépensé à tout va, les autres pensionnaires de l'élite française se sont surtout activés pour assainir leurs comptes et alléger leur masse salariale à l'image de Lyon, qui s'est activé pour se débarrasser de ses plus gros salaires (Lloris, Källström, Cris, Cissokho) ou encore de Marseille (Azpilicueta, Alou Diarra, Mbia). Lille est ainsi le premier club à avoir le plus dépensé derrière le PSG en L1. Le LOSC a acheté pour près de 16 millions d'euros avec Marvin Martin, Ryan Mendes ou encore Djibril Sidibé. Mais le club nordiste a pu se permettre ces "folies" car il a lâché Eden Hazard pour 40 millions d'euros. Le total des dépenses des 19 autres clubs de L1 s'élève d'ailleurs à... 80 millions d'euros. Et les cinq plus gros transferts de l'été en France sont à mettre à l'actif du club de la capitale. On ne parle décidément plus du même monde quand on évoque le PSG en L1.

0
0