Le Real Madrid entretient son dilemme de gardiens. Le quotidien espagnol Marca annonce mercredi que le club merengue a bouclé le transfert de Keylor Navas. Problème, la Maison Blanche compte toujours dans ses rangs deux gardiens capables de revendiquer la place de titulaire. En ajoutant Navas à une équation qui comprend déjà Diego Lopez et Iker Casillas, le club ne va pas faciliter la tâche de son entraîneur Carlo Ancelotti.

Keylor Navas : La nouvelle star

Pour le Real, signer Keylor Navas c’est s’assurer la présence dans son effectif d’une des révélations du Mondial brésilien. Avec le Costa Rica, le portier de 27 ans est allé là où personne ne l’attendait. Promis à l’enfer dans le "groupe de la mort" avec l’Angleterre, l’Italie et l’Uruguay, les Ticos ont atteint les quarts de finale à la surprise générale.
Serie A
M'Vila n'est plus exilé, il est à l'Inter
15/07/2014 À 19:33

Daniel Sturridge face à Keylor Navas lors de Costa Rica - Angleterre au Mondial 2014.

Crédit: AFP

Sur les cinq rencontres du Costa Rica au Brésil, Keylor Navas est reparti trois fois avec le trophée de l’homme du match : face à l’Angleterre en poule (0-0), la Grèce en huitième (1-1, 5-3 t.a.b) et les Pays-Bas en quarts (0-0, 4-3 t.a.b.). Une performance qui lui a valu une nomination au prix du Gant d’or, finalement décerné à l’Allemand Manuel Neuer.
Titulaire indiscutable à Levante la saison dernière (37 matches en Liga), Navas débarque au Real avec un statut de nouvelle star. Difficile pour son nouveau club de le reléguer au statut de doublure.

Iker Casillas : Un an de plus mais pour quoi faire ?

Iker Casillas: Un an de plus mais pouquoi faire ?
San Iker ronge son frein depuis deux ans. Lui qui a disputé 457 matches de Liga dans le but du Real Madrid entre 1999 et 2012 n’en a disputés que 21 lors des deux dernières saisons. En 2013-2014, il n’en a même joués que deux et s’est rabattu sur la Ligue des champions et la Copa del Rey, les deux titres remportés par les Merengue la saison dernière, pour continuer à exister avec brio dans son club de toujours. Après 15 années de bons et loyaux services, le capitaine emblématique du Real n’a plus caché ses envies d’ailleurs.
L’intervention de Florentino Pérez, au lendemain de la victoire en finale de C1 face à l’Atlético (4-1, a.p.), l’a convaincu de poursuivre l’aventure madrilène pour sa dernière année de contrat. Le 1er juillet 2015, le gardien aux 156 sélections en équipe d’Espagne pourra partir libre. Mais pourquoi rester un an de plus au juste ? Doublé par Diego Lopez depuis deux saisons, Iker Casillas voit désormais débarquer un autre concurrent sérieux dans la course au poste de titulaire. D’autant que, si Navas sort d’une Coupe du monde exemplaire, lui a vécu un cauchemar avec l’Espagne, encaissant sept buts en deux rencontres face aux Pays-Bas (1-5) et au Chili (0-2). La comparaison avec son cadet costaricien risque de lui être douloureuse.

Iker Casillas soulève la Decima du Real Madrid

Crédit: AFP

Mais sa présence pose des questions : pourquoi le Real Madrid garde-t-il un joueur payé 6 millions d’euros par saison après avoir dépensé 10 millions pour s’attacher les services d’un nouveau portier ? Casillas va-t-il accepter une nouvelle saison à cirer le banc en Liga ? Le Real va-t-il continuer de répartir les compétitions entre ses gardiens ? Ça semble compliqué surtout quand on connait l’influence de Casillas dans le vestiaire madrilène… Pour le moment, les zones d’ombre sont donc légion. Et l’arrivée de Navas ne fait qu’en rajouter.

Diego Lopez : s’il faut en céder un, ce sera lui

Débarqué du FC Séville en janvier 2013, Diego Lopez n’a pas traîné pour jouer les régicides avec San Iker. Devenu titulaire indiscutable avec José Mourinho, il a conservé ce statut en Liga avec l’arrivée de Carlo Ancelotti. Une position rêvée pour le portier de 32 ans, qui ne se voit pas autre part qu’au Real. "Je suis là depuis un an et demi et il me reste trois années de contrat, a-t-il expliqué au quotidien AS en mai dernier. Tout se passe bien pour moi au Real. Je n’ai aucune raison de partir."
Pas sûr toutefois que son désir soit exaucé par le club. Diego Lopez pourrait être la victime collatérale de l’arrivée de Navas et de la présence confirmée d’Iker Casillas pour un an de plus. Ses dirigeants pourraient surtout l’utiliser comme monnaie d’échange dans le transfert de James Rodriguez en provenance de Monaco. L’ASM se cherche un gardien depuis deux ans et n’a jamais caché son intérêt pour le portier du Real. Pour convaincre son homologue monégasque de lâcher sa pépite, Florentino Perez pourrait voir d’un bon œil le départ de Diego Lopez.

Diego Lopez Real Madrid

Crédit: AFP

Transferts
Après le Mondial, le mercato reprend ses droits... et ça va bouger
15/07/2014 À 15:48
Transferts
Di Maria s'est-il servi du PSG ?
15/07/2014 À 11:10