Il n'est resté physiquement que 24 heures à Saint-Etienne. Le temps pour ses éphémères nouveaux dirigeants de mesurer la portée de leur décision. Prêté vendredi dernier à l'ASSE par Bologne, Anthony Mounier rejoignait dans la foulée ses nouveaux coéquipiers à Blagnac pour préparer le match de dimanche contre Toulouse. Mais dès le samedi, le joueur formé à l'OL a su qu'il ne porterait finalement jamais le maillot des Verts. "Le président me dit : 'On a rencontré les supporters, on pensait pouvoir les raisonner mais on avait en face de nous des gens qui ne voulaient rien savoir.' Il était hors de question pour certains d'entre eux que je porte le maillot vert. Il fallait trouver une solution en urgence", raconte Mounier ce jeudi, dans les colonnes de l'Equipe.
La veille de l'annonce de son prêt dans le Forez, les supporters stéphanois des Green Angels avaient déjà exprimé leur colère envers le joueur, à qui ils reprochaient notamment un peu glorieux "On bai*** les Verts" lancé un soir de victoire au Chaudron sous le maillot niçois, ainsi que certaines interviews dans la presse. "Mounier, nos couleurs ne seront jamais les tiennes !!!" avaient ainsi prévenu ce groupe de supporters stéphanois, pancartes à l'appui, devant Geoffroy-Guichard et l'Etrat. Une hostilité qui s'était prolongée sur les réseaux sociaux mais qui n'avait donc pas empêché l'ASSE de boucler l'opération, le joueur se disant lui prêt à rencontrer ses détracteurs pour calmer les esprits.

Mounier

Crédit: Eurosport

Super League grecque
Mounier reste en Grèce et s'engage pour six mois à Panetolikos
27/12/2019 À 20:06

"Un mec était prêt à faire de la prison"

Des esprits qui ne se sont pas calmés, bien au contraire. "Un mec a dit au président qu'il était marié, avec enfants, mais que ça ne lui poserait pas de souci, s'il me croisait, de me démonter et qu'il était prêt à faire cinq ou six mois de prison, pas de problème !" Des menaces suffisamment graves pour être prises au sérieux. "La situation concernant Anthony Mounier n'est agréable pour personne. C'était la bonne décision, certaines fois il ne faut pas avoir honte de faire un pas en retrait" a concédé mardi Christophe Galtier. Déçu mais pas rancunier envers les dirigeants stéphanois - "des personnes extraordinaires" - Mounier a donc été prêté mardi à Bergame. Il n'a désormais qu'une seule envie, "rejouer au foot normalement". Et ne plus entendre parler, sans doute, de l'ASSE.
Ligue 1
Mounier débarque à Saint-Étienne
27/01/2017 À 11:20