Getty Images

"Mourinho vs Guardiola", "United se déchaîne" : le feuilleton Sanchez enflamme la presse britannique

"Mourinho vs Guardiola", "United se déchaîne" : le feuilleton Sanchez enflamme la presse britannique

Le 12/01/2018 à 12:50Mis à jour Le 12/01/2018 à 13:24

TRANSFERTS - City vs United, Guardiola vs Mourinho avec Arsène Wenger au milieu de tout ça... Il n'en fallait pas plus aux médias britanniques pour se déchaîner. Annoncé dans la journée de mercredi, l'intérêt de Manchester United pour Alexis Sanchez fait beaucoup parler outre-Manche, où les détails de l'offre des Red Devils ont été révélés.

Un bon scénario, du suspense et des acteurs renommés... Tout bon feuilleton qui se respecte se doit d'avoir ces ingrédients. Ajoutez à tout ça une bonne dose de rebondissements et vous accrocherez alors tous les regards. Prenez par exemple le cas d'Alexis Sanchez, qui est en fin de contrat avec Arsenal et qui a décidé de ne pas le prolonger. Il n'en fallait pas plus à Manchester City et Pep Guardiola, qui semblaient avoir déjà ficelé un accord avec l'international chilien.

Oui mais voilà, la tâche ne pouvait pas s'annoncer aussi simple. Et c'est ainsi que dans la journée de mercredi, le coup de théâtre est arrivé : Manchester United, l'ennemi juré de City, veut également recruter Alexis Sanchez. Une information qui fait (forcément) la Une de la majorité des quotidiens sportifs d'outre-Manche. Ces derniers confirment la volonté des Red Devils d'inclure Henrikh Mkhitaryan dans le deal. Quant au salaire proposé au joueur, le Mirror explique que United lui donnera "ce qu'il désire".

De son côté, le Sun annonce que l'offre faite à Arsenal avoisine les 30 millions d'euros, une somme évoquée par la majorité des médias anglais. Toutefois, le Telegraph précise de son côté que Manchester United sonde plusieurs autres pistes en cas d'échec menant à celle d'Alexis Sanchez, et les noms de Jamie Vardy (Leicester), Javier Hernandez (West Ham) ou encore Malcom (Bordeaux) sont évoqués.

Wenger réagit à l'intérêt de United

De son côté, Arsène Wenger, un peu dindon de la farce de tout ce feuilleton, a livré ses premiers mots après les rebondissements de ces dernières heures. "Un intérêt de United ? C'est pas que je ne peux pas vous le dire, je ne veux juste pas donner une fausse information. Une enchère est toujours bonne pour le club mais on en est pas encore là. Si personne n'arrive pour remplacer Sanchez, il ne partira pas", a expliqué l'entraîneur des Gunners dans des propos rapportés par Sky Sports. La suite au prochain épisode...

0
0