Getty Images

Le président de l'Atlético dit avoir la "preuve" que le Barça doit payer 200 millions pour Griezmann

Le président de l'Atlético dit avoir la "preuve" que le Barça doit payer 200 millions pour Griezmann
Par Eurosport

Le 13/07/2019 à 08:53Mis à jour Le 13/07/2019 à 09:37

TRANSFERTS - Enrique Cerezo, le président de l'Atlético de Madrid, a affirmé vendredi à la radio catalane RAC1 détenir "des preuves" que l'accord entre le FC Barcelone et Antoine Griezmann a été conclu avant le 1er juillet. Il espère ainsi forcer le Barça à payer les 200 millions d'euros de son ancienne clause.

Enrique Cerezo a ainsi expliqué détenir "des preuves" que l'accord entre le champion d'Espagne et le Français a été conclu avant le 1er juillet. Ce qui forcerait Barcelone à s'acquitter du montant de l'ancienne clause libératoire de Griezmann, soit 200 millions d'euros.

" Je suis déçu de l'attitude de Griezmann"

"Si le club a fait ce communiqué, c'est parce qu'il a des preuves, a déclaré le dirigeant madrilène au micro de la radio catalane RAC1. Nous devrons étudier tout cela et, si [elles sont recevables], nous demanderons le montant que nous jugeons nécessaire." Vendredi, le club affirmait déjà dans son communiqué avoir "entamé les procédures appropriées pour la défense de ses droits et intérêts".

Cerezo s'est également dit "déçu" par Griezmann : "Je suis déçu de l'attitude du joueur, parce qu'il voulait partir et il ne nous l'a dit qu'à la dernière minute". "C'est un grand joueur", a toutefois tempéré le président de l'Atlético. Pour autant, c'est sûr, il ne lui fera pas de cadeau.

Vidéo - Clause non respectée : L'Atlético peut-il faire capoter le transfert de Griezmann ?

04:06
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0