AFP

Rabiot – Aurier, le duo gagnant du PSG de la soirée face à l'OL

Rabiot – Aurier, le duo gagnant de la soirée

Le 02/08/2015 à 00:14Mis à jour Le 02/08/2015 à 00:39

TROPHÉE DES CHAMPIONS – Alignés titulaires face à l’OL ce samedi à Montréal (2-0), Serge Aurier et Adrien Rabiot ont montré qu'ils avaient aussi leur place dans le onze parisien.

L’avant-saison est bien souvent l’occasion, dans les grands clubs européens, de faire confiance à quelques talents à même de donner ensuite des coups de main importants tout au long du marathon de la saison. Le Paris SG ne déroge pas à cette règle et cet été, ils sont plusieurs à avoir montré qu’ils pouvaient être mieux que des remplaçants pour l’exercice qui s’annonce.

Le jeune Jean-Kevin Augustin (18 ans) a marqué cinq buts lors de la préparation, alors que Benjamin Stambouli s’est fondu avec une certaine facilité dans le jeu de sa nouvelle équipe. D’autres joueurs ont pu se montrer et parmi eux, deux déjà présents dans le groupe pro la saison passée : Serge Aurier et Adrien Rabiot.

Aurier élu homme du match

Face à l'OL lors du Trophée des champions, ils étaient tous les deux titulaires et leur performance devrait causer quelques maux de tête à Laurent Blanc lorsqu’il aura à bâtir son équipe pour le week-end. Mention spéciale à Aurier, buteur, omniprésent et élu homme du match face à l’OL. Le défenseur international ivoirien semble s’installer pour de bon sur le côté droit de la défense parisienne au détriment de Van der Wiel (en tribunes à Montréal) et de Marquinhos (qui a clamé son désir d’évoluer dans l’axe).

Solide dans les duels et surtout très à l’aise offensivement, l’ancien Toulousain en a fait voir de toutes les couleurs aux Lyonnais. Nul doute que s’il reste dans cette forme, le staff parisien ne pourra plus se passer de lui sur la pelouse.

Serge Aurier (PSG 2015)

Serge Aurier (PSG 2015)AFP

Pour Adrien Rabiot, le cas est un peu différent. Le jeune milieu de terrain français (20 ans) a profité de l’absence de Thiago Motta pour être titularisé par Laurent Blanc contre l’OL. Un peu à la surprise générale d’ailleurs, tant le poste de sentinelle devant la défense, en l’absence de l’indéboulonnable international italien, semblait dévolu à Stambouli depuis la signature de l’ancien Montpelliérain au PSG. Mais Rabiot a donné raison à son entraîneur.

Positionné derrière le duo Matuidi-Verratti, l’international espoir a parfaitement aiguillé les offensives parisiennes, en alternant le jeu long et le jeu court. Il s’est même permis quelques incursions et autres frappes bien senties. Le PSG, qui a des soucis avec les états d’âme de Thiago Motta (qui souhaite toujours quitter le club), a peut-être trouvé la solution idéale au remplacement de son maître à jouer.

0
0